Visite royale - Pourquoi Québec, et pas Montréal?

Le prince William et sa femme Catherine visitent Slave Lake en compagnie de la mairesse de la ville, Karinas Pillay-Kinnee.<br />
Photo: Agence Reuters Andy Clark Le prince William et sa femme Catherine visitent Slave Lake en compagnie de la mairesse de la ville, Karinas Pillay-Kinnee.

Le prince William et sa femme, Kate Middleton, ont mesuré hier l'ampleur des dégâts causés à la mi-mai par un violent incendie de forêt à Slave Lake.

Alors que le duc et la duchesse de Cambridge effectuaient la tournée des secteurs détruits par les flammes de cette agglomération située dans le nord de l'Alberta, une question taraudait certains Montréalais: pourquoi le maire Gérald Tremblay n'a-t-il pas serré la pince du futur héritier de la Couronne britannique alors qu'il se trouvait samedi dernier dans la métropole québécoise?

L'administration a pourtant soutenu avoir invité en bonne et due forme le prince William et sa compagne à signer le livre d'or de la Ville de Montréal. «Le protocole en a décidé autrement», a indiqué M. Tremblay, disant «respecter la décision du protocole». Leurs Altesses Royales ont néanmoins effectué la visite du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et ont pris part à un atelier culinaire à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s'est pourtant «pavané», le lendemain, aux côtés du prince William Arthur Philip Louis, duc de Cambridge, comte de Strathearn et baron Carrickfergus, a fait remarquer un reporter. «Ils vont toujours dans les capitales. Alors, Québec, c'est la capitale. Il faut le reconnaître. Partant de là, on aura peut-être d'autres occasions de recevoir des personnalités», a conclu Gérald Tremblay.

De son côté, le ministère du Patrimoine canadien a souligné qu'«il y a de nombreuses propositions et que des choix ont dû être faits». L'itinéraire de la tournée royale est le fruit de discussions entre les communautés, les provinces, le gouvernement fédéral et le Palais de St. James, a expliqué une porte-parole.

Le couple royal mettra aujourd'hui le cap sur le sud de l'Alberta, où ils participeront demain en matinée au défilé du Stampede de Calgary.
1 commentaire
  • Roland Berger - Inscrit 7 juillet 2011 22 h 46

    Surprise !

    « Le maire de Québec, Régis Labeaume, s'est pourtant «pavané», le lendemain, aux côtés du prince William Arthur Philip Louis, duc de Cambridge, comte de Strathearn et baron Carrickfergus, a fait remarquer un reporter. » Oh que me voici surpris !
    Roland Berger