Sondage - Les Canadiens sont prêts à rouvrir la Constitution

Ottawa — Les Canadiens ont surmonté leur aversion pour les querelles constitutionnelles, révèle un nouveau sondage de La Presse canadienne-Harris-Décima publié hier.

Le coup de sonde indique que la majorité des Canadiens se disent prêts à rouvrir la Constitution pour atteindre divers objectifs.

Par exemple, 61 % des personnes interrogées ont dit être prêtes à rouvrir la Constitution afin de réformer ou d'abolir le Sénat.

Aussi, 58 % des participants seraient disposés à amender certains éléments de la Constitution pour obtenir sa ratification par le Québec. De ce nombre, 66 % sont Québécois et 55 % sont des Canadiens habitant ailleurs au pays.

Le sondage indique également que 58 % des répondants sont prêts à discuter de modifications à apporter au système électoral canadien.

Les politiciens canadiens évitent les questions constitutionnelles comme la peste depuis l'échec des accords du lac Meech et de Charlottetown. Lors de la récente campagne électorale fédérale, le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, a toutefois évoqué le sujet. Il avait mentionné qu'on pourrait tenter à nouveau de répondre aux demandes constitutionnelles du Québec, mais qu'il ne s'agissait pas d'une priorité.

Sa suggestion controversée a semblé porter ses fruits au Québec, où la déferlante néodémocrate a permis au parti de devenir l'opposition officielle à Ottawa.

Le sondage téléphonique a été réalisé auprès d'un peu plus de 1000 Canadiens entre le 12 et le 15 mai. Sa marge d'erreur est de 3,1 points de pourcentage, 19 fois sur 20.
3 commentaires
  • Roland Berger - Inscrit 27 mai 2011 07 h 29

    Du flair ?

    Les Canadiens hors Québec auraient-il flairé l'impact monstre que pourrait avoir la forte représentation de Québécois dans la députation NPD sur LEUR équilibre national ? Je penserais que oui.
    Roland Berger

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 27 mai 2011 08 h 10

    Beau piège à cons

    La constitution de 1982 n'est que l'expression de l'intention bien connue des canadiens. Multiculturalisme à la Trudeau veut dire assimilation des francophones. Francophones et Premières nations forment 25% de la population mais n'ont que des privilèges sans droits. Entre-temps, la Cour suprême a rendu plus de jugements défavorables au Québec que toutes les autres provinces réunies depuis 1982. Vous croyez que le NPD fera la différence quand son chef ne respecte pas la résolution de Sherbrooke par son parti! Louvoiement et compagnie à venir avec cette bande de fédéralistes corrompus.

  • Malartic - Inscrit 27 mai 2011 13 h 00

    Ça prendrais des personnes "compétentes" avant

    La lois "constitutionnelle" du Canada n'est que ce qui reste d'applicable d'une loi Britannique pour gouverner plusieurs colonies connextes, le British North America Act, (BNA act) créant la grande colonie Britannique "Dominion of Canada". Oui, j'aimerais voir une vrai loi constitutionnelle comme les U.S.A. se sont écrit. Le problème est que la "qualité" de nos politiciens fait défaut et qu'en 144 ans d'existance le Canada n'a pas réussi à présenter une contitution claire, respectant les droits individuels de ses citoyens. Plus facile de se procurer une copie de la Constitution des U.S.A. qu'une copie du BNA Act, 30 pages pour la constitution américaine, plus de 200 pages pour le BNA Act, même celui appellé Contitution Canadienne. Si nos bouffons élus veulent jouer avec la Constitution, ça devrait être sous condition d'appobation par un référendum.
    Ma recommandation est que nos "écriveurs de constitution" lisent et comprenne la constitution américaine pour comprendre ce qui devrait être compris dans une "constitution".