Ruth Ellen Brosseau se dit emballée

Trois-Rivières — La nouvelle députée néodémocrate de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, est sortie de son mutisme, dans une entrevue accordée au quotidien le Nouvelliste, de Trois-Rivières.

La femme de 27 ans se dit «vraiment excitée» de remplir son nouveau rôle, même si elle admet qu'elle n'a jamais mis les pieds dans la circonscription qu'elle représentera aux Communes. Elle a l'intention de le faire au cours des prochains jours.

Ruth Ellen Brosseau souligne qu'elle avait été contactée par le NPD pour que son nom figure comme candidate aux dernières élections. Comme elle appuyait ce parti depuis plusieurs années, elle a accepté. Maintenant, elle se dit emballée d'avoir été élue.

Mme Brosseau affirme que dans la tempête médiatique, elle a reçu plusieurs messages de soutien. Elle assure que l'idée de renoncer à son rôle de députée ne lui a jamais traversé l'esprit. Elle se qualifie comme une femme entêtée avec une grande force de volonté.

La jeune femme, qui a de la famille à Montréal et dont le père et le grand-père sont francophones, a fréquenté l'école française à Hudson jusqu'en deuxième année. Par la suite, sa famille a déménagé à Kingston, en Ontario, où elle a passé quelque temps en immersion française. Elle avoue que son français n'est pas encore au point, mais elle entend devenir complètement bilingue.

Sur son voyage à Las Vegas pendant la campagne électorale, elle explique qu'elle y est allée pour célébrer son 27e anniversaire. Ruth Ellen Brosseau admet que c'était vraiment un choc de voir les résultats du NPD le soir de l'élection. Elle se trouvait lundi soir aux quartiers généraux du NPD à Ottawa pour suivre le déroulement de la soirée électorale. Elle se dit depuis bien encadrée par l'équipe néodémocrate, et ajoute qu'elle travaille très fort pour se préparer.

Au sujet des signatures controversées pour appuyer sa candidature, elle rappelle que ce sont des bénévoles du parti qui les ont recueillies selon les règles, et que ces signatures ont été approuvées par Élections Canada.

Mme Brosseau entend par ailleurs quitter ses fonctions d'assistante gérante de l'Oliver's Pub du campus de l'Université Carleton, à Ottawa.