Jean Chrétien veut Bob Rae comme chef des libéraux

Jean Chrétien met de l’avant l’idée que Bob Rae pourrait assurer l’intérim pendant deux ans, le temps de donner au Parti libéral la chance de se remettre sur pied avant de trouver un successeur à Michael Ignatieff.
Photo: Agence Reuters Chris Wattie Jean Chrétien met de l’avant l’idée que Bob Rae pourrait assurer l’intérim pendant deux ans, le temps de donner au Parti libéral la chance de se remettre sur pied avant de trouver un successeur à Michael Ignatieff.

Ottawa — L'ex-premier ministre du Canada Jean Chrétien a exhorté les libéraux à soutenir le député ontarien Bob Rae comme chef intérimaire du Parti libéral, à la suite du départ de Michael Ignatieff au lendemain de la cuisante défaite de lundi.

Selon ce qu'a appris La Presse canadienne, Jean Chrétien aurait conversé au téléphone avec tous les députés défaits ou nouvellement élus lors du dernier scrutin, où seulement 34 libéraux ont gagné des sièges. Le plan derrière cette stratégie serait d'éviter toute possibilité de coalition entre libéraux et néodémocrates.

Jean Chrétien met de l'avant l'idée que Bob Rae pourrait assurer l'intérim pendant deux ans, le temps de donner au Parti libéral la chance de se remettre sur pied avant de trouver un successeur à Michael Ignatieff.

Bob Rae, qui a déjà été premier ministre de l'Ontario, jouit d'un appui important de la part des sénateurs libéraux nommés pendant le règne de Jean Chrétien.

Selon certains députés, qui ont préféré garder l'anonymat, l'accession de Bob Rae à la tête du Parti libéral pourrait faire cesser les rumeurs sur une alliance possible avec le Nouveau Parti démocratique, parti qu'il a déjà représenté lorsqu'il était premier ministre provincial.

En devenant chef intérimaire des libéraux, Bob Rae devrait toutefois s'engager à ne pas être candidat au prochain congrès à la chefferie ni à discuter avec les néodémocrates d'une possible coalition.

À voir en vidéo