La «vague orange» balaie le Québec

Jack Layton, au cours de la soirée électorale.
Photo: La Presse canadienne (photo) Jack Layton, au cours de la soirée électorale.

Triomphe du Nouveau Parti démocratique. Écrasement du Bloc québécois. Même les sondages les plus audacieux n’avaient pas prédit le renversement spectaculaire qui emporte le Québec lors de cette 41e élection fédérale. À 23h, un dépouillement préliminaire donnait 60 des 75 sièges qui s’y trouvent au NPD, laissant les autres partis, le Bloc compris, avec une mince récolte de cinq sièges chacun.

Le Bloc québécois se trouvait en posture plus que délicate, son chef Gilles Duceppe éprouvant même de très sérieuses difficultés dans son bastion de Laurier-Ste-Marie.

Dans la circonscription de Jonquière, le député Jean-Pierre Blackburn, qui était dans le dernier gouvernement ministre des Anciens Combattants et de l’Agriculture, a été défait au profit du néodémocrate Claude Patry, ancien chef syndical chez Alcan, très connu dans la région. Lawrence Cannon a lui aussi été défait, dans Pontiac cette fois. Quant à Maxime Bernier, il a été élu en Beauce.

Le bloquiste Daniel Paillé a lui aussi connu la même déconvenue, puisque la néodémocrate Marjolaine Boutin-Sweet lui a ravi Hochelaga. Dans Québec, c’est la bloquiste Christiane Gagnon qui a perdu aux mains de la candidate du NPD Annick Papillon.

En Abitibi, la course fut serrée, mais c’est finalement le candidat cri Roméo Saganash, du NPD, qui l’a emporté dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, laissant le bloquiste Yvon Lévesque sur le carreau.

Du côté libéral, dans la circonscription de Papineau, où une lutte à trois était prévue, le libéral Justin Trudeau était en avance vers 23h.

À la dissolution de la Chambre, sur les 75 circonscriptions que compte le Québec, le Bloc en détenait 47, le Parti libéral 14, le Parti conservateur 11, le NPD un seul, en plus d’un député indépendant et d’un siège vacant.

Lors du scrutin de 2008, le Bloc avait récolté 38 % du suffrage exprimé au Québec, le Parti libéral 24 %, le Parti conservateur 22 %, le Nouveau Parti démocratique 12 % et le Parti vert 3,5 %.

À voir en vidéo