Les Québécois pourraient donner jusqu'à 20 circonscriptions au NPD

Il n'y aucune raison de douter des résultats de ces sondages. Mais on doit se poser des questions sur la probabilité que les intentions de vote se concrétisent dans les boîtes de scrutin. Le NPD est un parti d'opposition sans infrastructure électorale sur le terrain.

À moins que la tendance ne change fortement dans les prochains jours, le NPD fera au Québec une percée d'au moins cinq ou six sièges. Et si les néo-démocrates finissent premiers au Québec dans les sondages, avec une avance respectable sur les bloquistes, ce n'est pas impossible que le NPD remporte 20 sièges ou plus.

Outremont et Gatineau en tête


Selon les actuelles projections Le Devoir-ThreeHundredEight.com, les néo-démocrates remporteraient six sièges au Québec: trois dans l'Outaouais (Gatineau, Hull-Aylmer et Pontiac) et trois sur l'île de Montréal (Outremont, Jeanne-Le Ber et Westmount-Ville-Marie).

Outremont, où le député sortant Thomas Mulcair se présente, et Gatineau (avec l'ancienne députée libérale Françoise Boivin) sont des circonscriptions presque assurées pour le NPD.

Dans Hull-Aylmer et Jeanne-Le Ber, le NPD présente de bons candidats et pourrait bénéficier d'une division du vote. Pontiac et Westmount-Ville-Marie sont plus difficiles pour les néo-démocrates. Le premier comté est détenu par le ministre Lawrence Cannon et le deuxième par l'ancien astronaute Marc Garneau. Mais M. Cannon n'a jamais eu plus de 34 % du vote dans ce comté, alors que, pour M. Garneau, les sondages placent les néo-démocrates avec une large avance à Montréal.

Patry et Saganash en hausse


Les sondages locaux dans les comtés de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et dans le Nord-du-Québec démontrent également les grands pas du NPD depuis le début de cette campagne. À Jonquière-Alma, le néo-démocrate Claude Patry est seulement six points derrière le ministre Jean-Pierre Blackburn. Un sondage dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, effectué tout juste avant la montée rapide du NPD au Québec, montre que le candidat du NPD, Roméo Saganash, serait huit points derrière le bloquiste Yvon Lévesque.

Même dans les sondages effectués dans les circonscriptions où il n'y a pas de candidat du NPD bien connu, comme Chicoutimi-Le Fjord, Brome-Missisquoi et Chambly-Borduas, le parti de Jack Layton est à plus de 20 %. Ailleurs, les néo-démocrates dans Drummond, Châteauguay-Saint-Constant, Brossard-La Prairie et Saint-Lambert pourraient créer des surprises... mais seulement si leurs appuis se concrétisent le 2 mai.

***

Collaboration spéciale

À voir en vidéo