Les évangélistes appuient les conservateurs

Ottawa — Les groupes évangélistes s’invitent dans la campagne électorale. Un regroupement d’associations ultra-religieuses du pays a lancé un site Internet invitant les croyants à s’impliquer dans l’élection pour donner un coup de main aux candidats ayant endossé les projets de loi pro-vie à la Chambre des communes. Un seul québécois se qualifie à leurs yeux: le candidat conservateur dans Brome-Missisquoi, Nolan Leblanc Bauerle.

Le groupe «On it! Vote, pray serve» (On s’y attaque: votons, prions, servons) a été révélé au grand jour aujourd’hui par Radio-Canada. Le mouvement rassemble les groupes tels que REAL Women et 4MyCanada, qui prônent le retour aux valeurs traditionnelles, ou encore le groupe pro-vie Campaign Life Coalition. L’avortement, l’euthanasie, le mariage homosexuel et la reconnaissance des droits des personnes transgenres sont dans leur mire.

Sur le site, chaque député fédéral sortant est évalué selon son vote sur neuf initiatives: le mariage homosexuel (2005 et 2006), le rehaussement de l’âge du consentement sexuel de 14 à 16 ans, la reconnaissance d’une deuxième victime lorsqu’une femme enceinte est attaquée, l’imposition de peines minimales pour le trafic d’enfants, l’euthanasie, le financement des avortements à l’étranger dans le cadre du sommet du G8, la criminalisation du fait de contraindre une femme à se faire avorter et la reconnaissance du changement de sexe comme motif interdit de discrimination.

Les bloquistes, ces impies

Au total, les élus conservateurs sortent triomphants de cette analyse: 82 d’entre eux obtiennent une note parfaite et 53 autres obtiennent une note de passage. Seuls Lawrence Cannon et Josée Verner obtiennent un «F».

À l’autre extrémité, le Bloc québécois ne trouve jamais grâce aux yeux de On it! Les 45 députés évalués obtiennent tous un échec, sans exception. Les libéraux ont 54 échecs, trois notes parfaites (John McKay, Dan McTeague et Alan Tonks) et 18 notes de passage. Le NPD obtient 33 échecs et deux notes de passages, mais aucun «A».

Le site, qui se dit non-partisan, poursuit en fournissant une longue liste de candidats à l’élection méritant l’aide des électeurs mettant Dieu au sommet de leurs priorités politiques. La presque totalité sont conservateurs. Un seul candidat se qualifie au Québec. Il s’agit du conservateur Nolan Leblanc Bauerle. Le site mentionne qu’il a manifesté de «fortes valeurs familiales». M. Leblanc Bauerle tente de déloger le Bloc québécois dans Brome-Missisquoi.

Le site invite les militants religieux à s’impliquer dans le processus démocratique. Il suggère de devenir bénévole pour les députés ayant voté de la bonne manière sur les questions morales. Il propose de s’impliquer dans les circonscriptions où le résultat risque d’être serré afin d’aider le candidat moral à l’emporter. Il recommande aussi de contacter Élections Canada pour travailler le jour de l’élection ou encore de devenir scrutateur pour un des candidats.

Le site, enfin, dresse une liste de lieux de prière à caractère politique. Il suggère aussi aux gens de consulter le site électoral du réseau CTV, le seul média grand public cité sur le site.
18 commentaires
  • Mathieu Vallet - Inscrit 11 avril 2011 12 h 06

    D'autres critères, SVP

    Pourquoi se limiter à ces neufs critères ? Où sont les valeurs de compassion et de solidarité qui font partie intégrante des Évangiles ? Je suis toujours attristé de voir comment Dieu est instrumentalisé par certains croyants... Si les Chrétiens du Canada souhaitent se positionner dans la campagne, les enjeux de justice sociale seraient, selon moi, plus importants à mettre de l'avant que ces questions spécifiques, dont la portée est, somme toute, marginale. À mon sens, ces groupuscules extrémistes ne sont pas représentatifs, ni de Dieu, ni des Chrétiens du Canada.

  • GUY 62 - Inscrite 11 avril 2011 12 h 20

    pas seulement les évangélistes

    les chrétiens catholiques à la suite de Jean Tremblay (débat sur la prière à l'hotel de ville de chicoutimi )vont aussi voter pour Harper hier lors de la visite du premier ministre Harper le maire était fier de pouvoir dire que lui il vote pour des députés qui seront au pouvoir, aussi Jean-Pierre Blackburn et Denis Lebel appuient le maire dans sa poursuite pour la prière chrétienne catholique à l'hotel de ville. Mettre la religion au coeur des débats voilà qui me fait reculer dans la démocratie des années 1940....Hors de l'église point d'élu

  • PierreG - Inscrit 11 avril 2011 12 h 44

    Bon article

    Bon article, bien écrit et sans porter de jugements sur ceux qui ont une foi différente de l'auteur.

    C'est bien que les gens puissent savoir qui ont les mêmes valeurs qu'eux mais à la fin on doit voter pour l'équipe la mieux habiltée à gouverner le pays. Je continue à croire que les conservateurs sont les seuls capable de bien gouverner le Canada. Pas parce qu'ils sont parfaits. Ca c'est sur, mais parce qu'ils pensent pratique. Ils sont réalistes et sont les seuls capables d'offir de la stabilité au pays.

    Le BLOC ne veux d'un Canada qui fonctionne bien. Ca, ca crève les yeux.
    Le NPD est trop simplistes et n'a pas de profondeur économique.
    Les Libéraux sont perdu dans le champs.

    Pouvez-vous imaginer un gouvernement de coalition Libéraux, BLOC et NPD dans un temps où l'économie mondiale tir de la patte....

    Ils faut de la stabilité

  • Photodan - Abonné 11 avril 2011 13 h 20

    Curieux : Oubli d'évaluer sur le critère de l'honnêteté...

    Si j'ai bien compris, le mensonge ne fait pas parti des critères pour évluer les députés. Je trouve ça dommage. Les députés conservateurs en prendraient alors pour leur rhume. La démarche d'évaluation est tendancieuse et fallacieuse.

  • Fabien Nadeau - Abonné 11 avril 2011 13 h 32

    Bah...

    La campagne Harper a sûrement ciblé les Evangelists comme d'éventuels alliés. Comme il doit exister des Catholics Harper, des Bouddhists Harper, des Scientologists Harper et des atheists Harper.

    Le réformist Harper fait flèche de tout bois et c'est bien correct. À nous de voir clair dans ses alliances (coalitions!) et de décider ce qu'on veut lors de la journée de vote!

    Moi, c'est évident, je n'en veux pas. Vous?