Le Parti conservateur promet d'éliminer le déficit plus rapidement

Le Parti conservateur a dévoilé ce matin une plate-forme électorale qui contient peu de nouveauté, l’essentiel ayant été rendu public dans le budget mort-né de mars dernier ou depuis le début de la campagne. On note toutefois une volonté d’éliminer le déficit budgétaire un an plus tôt que prévu, grâce à des compressions non précisées de 11 milliards de dollars sur quatre ans.

Les promesses des conservateurs totalisent 6,6 milliards de dollars, les plus importantes ne devant toutefois pas se matérialiser avant le retour à l’équilibre budgétaire, en 2014-15.

L’engagement le plus important, déjà connu, concerne la répartition des revenus entre conjoints pour ceux qui ont des enfants de moins de 18 ans. Ce fractionnement se traduit par une réduction d’impôt de 2,5 milliards de dollars par année.

L’harmonisation de la TPS et de la TVQ pour le Québec est inscrite dans la plate-forme conservatrice, mais la facture de 2,2 milliards de dollars s’ajoutera au déficit, a affirmé Stephen Harper.

La plate-forme confirme la volonté des conservateurs d’éliminer les subventions aux partis politiques, de réformer le Sénat et de supprimer le registre des armes à feu. Mesure étonnante: le parti promet de créer un «bureau des libertés religieuses dans le monde» au sein du ministère des Affaires étrangères.

En matière de justice, le Parti conservateur promet, s’il est élu majoritaire, de fusionner 12 projets de loi en matière de justice dans un seul document omnibus qui serait adopté dans les 100 premiers jours du mandat. Ce type de projet de loi omnibus rend l’examen en comité parlementaire difficile et, souvent, ne permet pas de corriger les possibles erreurs, le projet de loi étant trop gros.

En matière de santé, les conservateurs ont été pris de court par l’annonce libérale de ce matin, n’ayant rien inscrit en ce qui a trait aux transferts aux provinces au-delà de 2014. Dans une lettre aux Canadiens, Michael Ignatieff s’engage à maintenir la croissance des transferts aux provinces à 6 % après 2014, lorsque l’entente arrivera à échéance. Rapidement, le Parti conservateur s’est engagé à la même chose, le ministre des Finances sortant affirmant toutefois que cette croissance de 6 % s’appliquera au moins pour les «deux années» après 2014.

Le Parti libéral a d’ailleurs utilisé la santé pour critiquer les priorités des conservateurs. «M. Harper a d’autres choix. Il préfère les avions de chasse, les mega-prisons et les baisses d’impôt aux corporations et d’autres changements au système de taxation qui, à notre avis, ne laisseront pas assez d’espace fiscal pour aider et renforcer le système de santé», a dit Michael Ignatieff, de passage à Hamilton, en Ontario.

Une plate-forme avec cinq grands axes

La plate-forme conservatrice de 77 pages, intitulée «Ici pour le Canada», s’articule autour de cinq grands axes: création d’emploi, soutien aux familles, lutte au déficit, sécurité et protection de la souveraineté canadienne dans le Grand Nord.

Stephen Harper a présenté sa plate-forme électorale dans la ville de Mississauga, en Ontario. «Notre plate-forme reflète les baisses d’impôts que nous avons mis en place et que nous allons mettre en place. Ce n’est pas une collection de promesses trop chères qu’on ne pourra pas tenir», a dit le chef conservateur à une foule de 800 personnes triées sur le volet. M. Harper a attaqué le Parti libéral et le NPD, soutenant que les deux partis «ont la même plate-forme». Le NPD dévoilera sa plate-forme dimanche, à Toronto.

Dans le domaine militaire, aucun changement de cap, alors que le chef conservateur a promis de continuer à acheter l’équipement «dont nos militaires ont besoin», ce qui inclut l’avion de chasse F-35.



12 commentaires
  • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 8 avril 2011 11 h 46

    Maquignonages

    Le maquignonage en temps d'élections me révolte.
    Le montant pour l'harmonisation des taxes est une chose paséee due depuis 12 ans! Et maintenant, ça devient un cadeau?

  • BernardP - Inscrit 8 avril 2011 13 h 42

    M Ignatieff dit des choses sensées

    Voyons voir:

    «M. Harper a d’autres choix. Il préfère les avions de chasse » : Effectivement, au lieu des F-35 au prix exorbitant, le Canada pourrait fort bien remplacer ses F-18 en bout de course par de nouveaux F-18 de nouvelle génération (Super Hornet), dont les USA sont en train de s’équiper. Ça fait la job pour attaquer des pays du tiers monde, notre spécialité…

    « les mega-prisons… » les prisons vont de pair avec l’approche qui consiste à envoyer les criminels en prison plutôt qu’à les remettre en liberté. Malgré un taux d’emprisonnement des plus élevés au monde, les USA n’ont aucun succès avec une approche plus pénale

    « les baisses d’impôt aux corporations et d’autres changements au système de taxation » : les pays du monde semblent engagés dans un surenchère fiscale à la baisse pour attirer les entreprises. À terme, on s’en va vers l’élimination de l’imposition des entreprises. Est-ce que c’est ce que l’on souhaite ? Qui va prendre la relève ?

    « qui, à notre avis, ne laisseront pas assez d’espace fiscal pour aider et renforcer le système de santé» : Est-ce que M. Ignatieff réalise que les dépenses de santé constituent un gouffre sans fond, assorti d’un trou noir? Les grands bénéficiaires de l’argent que les gouvernements y pompent sont les médecins, dont la rémunération augmente aussi rapide rapidement que le prix des Mercedes-Benz, et les compagnies pharmaceutiques, qui bénéficient du bourrage de médicaments dont la population est victime sous prétexte de médecine préventive.

  • Claude Kamps - Inscrit 8 avril 2011 15 h 25

    Et personne ne parle des banques alimentaires, le petit a rien à dire....

    Pour le pays le meilleur du monde, avoir encore des lieux ou les gens dépende de dons du public et des logements que personne ne voudrait pour un loyer astronomique, c,est vraiment pas démocratique.

    Et la classe moyenne basse tombe de plus en plus dans ce piège, sans compter l'augmentation de l'essence ou du prix du transport en commun...

  • josephmontreal - Inscrit 8 avril 2011 15 h 34

    Harper le manipulateur (Il disait que ne voulait pas des élection)

    Harper le manipulateur (Il disait que ne voulait pas des élection)

    Même si les conservateurs viennent de promettre dans leur plateforme qu'ils indemniseraient Québec à hauteur de 2,2 millions pour l'harmonisation de ses taxes de vente, je reste sceptique.

    Ils se moquent complètement des électeurs ! ! ! ! ! ! Ils ont pu le déposé dans le budget et ils ne l'ont pas fait.

    Quand les choses sont proposées en Chambre dans un budget on peut y croire. Sinon, ce sont des palabres. Il nous manipule, comme il le fait d'habitude...

  • Louise Hurteau - Inscrite 8 avril 2011 15 h 50

    Harper = le Tatcherisme, le libertérien américain ou le mec à la solde du NCC

    Il peut bien parler du Canada gros comme le bras, mais son idéologie n'est ni Canadienne ni Québécoise, elle est carrément AMÉRICAINE - des mégas prisons (qui seront éventuellement privatisées comme aux US ) des armes à feu à la qui mieux mieux, des filets sociaux négligés ou absents (quelques peanuts pour faire bonne figure)

    Il voudrait émuler les États-Unis pour :

    qu'on les supplante comme le pays qui a le plus haut taux d'incarcération au monde ;

    que l'on augmente le taux d'insécurité sociale via la suppression du registre des armes à feu;

    que l'on appauvrisse le peuple via le manque de filets sociaux ( coupure de 11 milliards non précisés);

    que l'on instaure une corpocracie visant à supplanter les droits des travailleurs et les droits des citoyens

    que l'on déprécie la démocratie et que l'on augmente la corruption via l'élimination des subventions aux partis politiques - juste pour laisser le terrain libre aux grosses corporations et au richissime, cela ne serait plus le peuple qui va décider de son gouvernement, mais les pharmaceutiques et autres corporations douteuse telles la défunte Enron comme aux US ?

    Bref, le gouvernement Harper ne nous propose rien de Canadien - on dirait qu'il s'enligne plutôt vers la création du 51e états des États-Unis.

    Pour ceux qui ignorent le NCC = National Citizen Coalition, lobby de droite dont Harper fut le président jusqu'à son élection comme premier ministre. Le NCC a aussi poussé la monté du Reform Party (en passant): lien pertinent : http://www.harperindex.ca/ViewArticle.cfm?Ref=0010 ou : http://en.wikipedia.org/wiki/National_Citizens_Coa