Le Conseil communautaire de NunatuKavut fera appel

Saint-Jean, T.-N.-L. — La communauté autochtone déboutée dans sa contestation du projet hydroélectrique du Bas-Churchill, à Terre-Neuve-et-Labrador, portera sa cause en appel.

Le Conseil communautaire de NunatuKavut soutient qu'il n'a pas été consulté de façon appropriée quant au projet de 6,2 milliards de dollars aux chutes Muskrat.

Le groupe serait composé de 6500 membres, des descendants des Inuits du sud du Labrador. Il revendique une zone qui sera inondée si le cours inférieur du fleuve Churchill est harnaché.

Le Conseil communautaire de NunatuKavut plaide qu'il devrait recevoir des compensations, comme les Innus du Labrador, mais la province attend qu'Ottawa reconnaisse d'abord leur revendication territoriale. NunatuKavut souhaite aussi que les audiences environnementales amorcées il y a un mois soient suspendues.

La Cour suprême de la province a déterminé le mois dernier que le groupe n'avait pas réussi à prouver que ses droits ancestraux seraient affectés par la poursuite des audiences environnementales.

À voir en vidéo