Sondage Léger Marketing-Le Devoir - Les Québécois sont contre la nouvelle mission canadienne en Afghanistan

À partir de juillet, la mission canadienne en Afghanistan se déplacera à Kaboul et sera essentiellement centrée sur la formation et l’entraînement des forces de sécurité afghanes.<br />
Photo: Agence France-Presse (photo) Ed Jones À partir de juillet, la mission canadienne en Afghanistan se déplacera à Kaboul et sera essentiellement centrée sur la formation et l’entraînement des forces de sécurité afghanes.

La nouvelle mouture de la mission canadienne en Afghanistan ne récolte pas davantage d'appui au Québec que la mission de combat qui s'achève, révèle un sondage Léger Marketing-Le Devoir.

Ainsi, 71 % des répondants ont dit s'opposer à la prolongation de la mission en Afghanistan, même si celle-ci se déplace à Kaboul en juillet et est essentiellement centrée sur la formation et l'entraînement des forces de sécurité afghanes. Il n'y aura plus de combat. Le nombre de soldats canadiens en sol afghan passera de 2800 à 950.

Les détails de la mission nouvelle mouture, annoncés en novembre, n'ont toutefois pas été très médiatisés jusqu'à présent, ce qui pourrait expliquer le scepticisme des Québécois. Mais pour l'instant, la vaste majorité souhaite simplement que les militaires rentrent à la maison le plus rapidement possible, peu importe la nature du travail en Afghanistan.

Près de 18 % des citoyens se disent pour la mission canadienne d'entraînement, qui s'échelonnera jusqu'en 2014. Environ 11 % des répondants ont dit ne pas savoir ou ont refusé de répondre.

Le sondage a été mené du 10 au 12 janvier, auprès de 1001 personnes. Le coup de sonde Internet a été réalisé selon une méthodologie fiable et éprouvée. De plus amples détails sur la méthodologie ainsi que les questions du sondage se trouvent dans le document PDF consultable sur notre site Internet. Un échantillon probabiliste de la même taille présente une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Jack Layton dénonce l'engagement du Canada


Le chef du NPD, Jack Layton, était d'ailleurs de passage à l'Université d'Ottawa hier pour discuter de la mission en Afghanistan. Il a dénoncé la prolongation de l'engagement militaire canadien, même sous sa nouvelle forme. Le NPD a lancé une pétition sur son site Internet afin de donner une voix à ceux qui s'opposent à la mission, a-t-il dit.

«Le Canada ne peut probablement pas changer l'approche de l'OTAN en Afghanistan. Mais nous ne sommes pas obligés de la suivre aveuglément. Comme Canadiens, nous prenons nos propres décisions. Nous avons fait notre juste part en ce qui concerne la mission militaire», a lancé le chef du NPD aux étudiants réunis.

La diplomatie et le développement humanitaire sont les deux seules voies à suivre, a dit Jack Layton. «On ne peut pas bâtir une nation si les fondations reposent sur la faim et le désespoir. C'est pourquoi il doit y avoir de l'éducation, de la santé publique, une économie. Plutôt que de couper le budget d'aide destiné à l'Afghanistan de moitié, le Canada devrait soutenir davantage le travail humanitaire et le développement.»

Le volet militaire, même pour former l'armée nationale afghane, est inutile, soutient M. Layton. «Même si on croyait M. Harper, selon lequel nos soldats allaient rester bien en sécurité dans les salles de classe de Kaboul, il s'agirait malgré tout d'une mission inappropriée pour le Canada.»

Mais le chef du NPD avoue que son approche en vaut bien une autre pour tenter de sortir ce pays du marasme. «Est-ce que cette nouvelle direction garantirait la paix en Afghanistan? Probablement pas. [...] D'autres ont tenté d'y imposer l'ordre et ont échoué. Il n'y a aucune certitude.»
17 commentaires
  • Henry Fleury - Inscrit 15 janvier 2011 06 h 55

    La guerre no sir !

    Le Québec doit s'opposer à la mission de l'armée canadienne en Afganisthan puisqu'elle représente la plus belle loufoquerie de l'histoire des Forces armées canadiennes. Comment diable des gamins de 20 ans peuvent-ils aller servir sous le drapeau canadien contre des bandes armées sanguinaires nées avec une kalachnikov à la main ? Combien de morts nous faudra-t-il encore pour descendre dans la rue et dénoncer cet effort de guerre complètement ridicule qui ne sert qu'à accumuler les cadavres sous les ruines du pays sans bon sens qu'est devenu le Canada. Si les guerriers afghans ont bouté les Russes à la porte du pays, quasi crevé les yeux de l'aigle américain, comme ils doivent s'amuser à faire sauter les casseroles antiques qui servent de tanks à nos enfants !

  • Normand Carrier - Abonné 15 janvier 2011 07 h 19

    Les Québécois en ont soupé de cette guerre inutile ......

    Messieurs Harper et Ignatieff n'ont pas répondu aux voeux des Québécois en prolongeant notre engagement jusqu'a 2014 ! Les progrès sont minimes et notre seul assurance est de laisser ce pays a une bande corrompu qui va continuer a s'enrichir sans en assurer la sécurité .....
    Il est particulièrement insultant de constater tous ces milliards dépensés pour maintenir nos soldats qui meurent a chaque semaine et les $ 60 milliards dépensés en équipements militaires .... Durant e temps le Canada fait des déficits et les besoins en éducation , en santé et les soins pour les ainés sont criants .... Ce gouvernement Harper vient de dépenser plus de un milliard pour trois jours pour le G-8 et le G-20 .... On peut facilement conclure que seul la sécurité et l'industrie de la guerre sont ses priorités et ses préoccupations .............

  • meme moi ici - Inscrite 15 janvier 2011 08 h 06

    sondage ou pas

    avions nous besoin d'un sondage pour savoir cela?
    et nous n avons pas besoin de sondage non plus pour savoir que harper, il s en fiche complètement de ce que veulent les Québécois...

  • Augustin Rehel - Inscrit 15 janvier 2011 08 h 06

    Une mission de guerre

    Depuis le début, les Québécois sont contre cette présence militaire active en Afghanistan. Cette mission va à l'encontre de toutes celles où la présence de nos soldats visaient surtout le maintien de la paix. Des centaines de jeunes hommes y ont perdu la vie inutilement tout simplement parce qu'ils essaient de promouvoir une démocratie que les terroristes ne veulent pas.

    Vite qu'on ramène nos militaires à la maison ou bien qu'on redéfinisse le mandat.

  • Duchêne Denys Mehdi - Inscrit 15 janvier 2011 10 h 30

    L'incompréhension d'A. Réhel

    Vous saisissez très mal les raisons qui motivent le Canada à être présent militairement en Afghanistan. Cela n'a rien à voir avec l'instauration de la démocratie. Si cela avait été le cas, il aurait été présent bien avant lorsque les Talibans ont pris le pouvoir en 1996.

    Et il n'y a pas que des terroristes en Afghanistan. Il y a aussi nombre de Musulmans qui font le djihad(résistance légitime) qui luttent exclusivement contre l'occupant militaire étranger, tel que les résistants français contre le régime nazi, les Vietnamiens contre l'occupation étatsunienne, les Algériens pour se libérer de l'impérialisme français, les Chinois contre l'Empire japonais, etc.