Recensement: deux questions coûteuses

Ottawa — Le budget de la campagne visant à encourager la population à remplir le formulaire de recensement a été amputé de moitié puisque le gouvernement a décidé d'ajouter deux questions portant sur les langues officielles au questionnaire, a annoncé hier le ministre de l'Industrie, Tony Clement.

Le ministre s'était engagé à consacrer jusqu'à 30 millions pour cette campagne d'information, mais Statistique Canada a révélé, plus tôt cette semaine, que seulement la moitié de cette somme d'argent serait finalement mise de côté. Quelque 10 millions seront déboursés pour ajouter deux questions portant sur l'usage des langues officielles — une décision prise à la dernière minute par le gouvernement à la suite des pressions exercées par des groupes francophones au cours de l'été. Le reste de la somme, soit 5 millions, servira à acquitter les coûts d'impression supplémentaires et les frais postaux additionnels nécessaires à l'envoi du nouveau questionnaire à un plus grand nombre de ménages canadiens.