Sondage Léger Marketing-Le Devoir-The Gazette - Layton rattrape Ignatieff au Québec

Intentions de vote au fédéral<br />
Photo: - Le Devoir Intentions de vote au fédéral

C'est symbolique, mais très rare. Le Nouveau Parti démocratique de Jack Layton est à égalité au deuxième rang dans les intentions de vote fédérales au Québec, révèle un nouveau sondage Léger Marketing-Le Devoir-The Gazette.

Le Bloc québécois, à 34 %, maintient sa forte avance, mais derrière lui, la bataille des partis fédéralistes est vive. Ainsi, à 21 %, le NPD et le Parti libéral du Canada (PLC) sont à égalité, tout juste devant le Parti conservateur, qui obtient 19 %. Le Parti vert du Canada ferme la marche, à 5 %.

Le NPD parvient donc à maintenir ses intentions de vote à un niveau record deux mois de suite. «Pour Layton et Mulcair, c'est une très bonne performance. Ça veut surtout dire qu'il y a une insatisfaction des fédéralistes envers les deux grands partis traditionnels que sont le Parti libéral du Canada et le Parti conservateur», explique Christian Bourque, vice-président de Léger Marketing.

Chez les francophones, le parti de Gilles Duceppe domine largement, avec 42 %. Le NPD est maintenant bien en selle en deuxième place, avec 22 %, suivi des conservateurs à 18 % et du PLC, à 14 %. «Pour Ignatieff, le paysage est clair: il y a beaucoup de libéraux insatisfaits et ils sont au NPD actuellement», dit M. Bourque.

Tous les résultats et les questions du sondage se retrouvent sur notre site Internet.

Le Bloc mène à Québec

Dans la région de Québec, le Bloc a connu une bonne poussée depuis trente jours, peut-être en raison de l'incertitude que laisse planer le gouvernement conservateur en ce qui a trait à l'amphithéâtre. Ainsi, le Bloc est crédité de 36 %, alors que le PC est deuxième, avec 25 %. L'échantillon de répondants est toutefois plus restreint dans les sous-régions sondées.

Par contre, bonne nouvelle pour les troupes de Stephen Harper, la satisfaction à l'endroit du gouvernement a progressé de 3 points depuis un mois au Québec, à 26 %. L'insatisfaction a chuté de 4 points, pour atteindre 69 %, ce qui demeure élevé.

Le sondage a été mené du 6 au 9 décembre, auprès de 1001 personnes. Le coup de sonde Internet a été réalisé selon une méthodologie fiable et éprouvée. Plus de détails sur la méthodologie dans le document PDF sur notre site Internet. Un échantillon probabiliste de la même taille présenterait une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.
3 commentaires
  • Nicolas Thibodeau - Inscrit 13 décembre 2010 07 h 08

    PLC/PLQ même électorat?

    Le titre du sondage est: La politique provinciale et fédérale au Québec. Il est surprenant de ne pas lier les analyses provinciales et fédérales ensembles. C'est-à-dire l'influence de la gestion de Charest sur la popularité d'Ignatieff.

  • lephilosophe - Inscrit 13 décembre 2010 09 h 23

    Un puissant courant de gauche

    Si on considère que le Bloc québécois est un parti de centre-gauche (plus à gauche que le PQ c'est certain) et que le NPD est un parti de gauche, leur score cumulé est de 55% des intentions de votes et 64% chez les Francophones. Dire qu'il y en a pour dire que la droite a le vent dans les voiles au Québec.
    Quand on complète le tableau avec celui du politicien le plus populaire sur la scène politique québécoise, Amir Khadir trônant au sommet, il y a de quoi faire mentir tous les suppôts de la droite au Québec.

    Bernard Gadoua

  • Pierre Ostigny - Inscrit 13 décembre 2010 17 h 35

    Québec, je te reconnais...

    Quand on émet une telle hypothèse:
    "Dans la région de Québec, le Bloc a connu une bonne poussée depuis trente jours, peut-être en raison de l'incertitude que laisse planer le gouvernement conservateur en ce qui a trait à l'amphithéâtre"
    Ca fait sourire mais d'un rire sarcastique qui laisse un arrière goût amer de la politique au ras de la société.
    Comment peut-on favoriser un parti politique, quel qu'il soit, pour une telle considération platement régionale... Alors que des enjeux nationaux et mondiaux nous interpellent. Il suffit de s'informer pour constater que l'individualisme ambiant est collé au marasme général de notre société. Les limaces sont nombreuses mais la feuille de laitue est plutôt mince.
    Autrement dit, chacun pour la soi et la fin de ce monde... comme autrefois les dinosaures. Sauf que ces derniers n'ont pas provoquer le cataclysme qui les a annihilé. Nous somme dans la bonne voie de réussir.