Élections partielles au Manitoba et en Ontario - Les conservateurs dominent

Ottawa — Les conservateurs avaient pris les devants dans deux des trois comtés où se déroulaient des élections fédérales partielles, hier.

Dans la circonscription de Vaughan, en banlieue de Toronto, où tous les regards étaient tournés, le candidat vedette Julian Fantino détenait une avance de plus de 843 voix aux dépens du libéral Tony Genco alors que 205 des 284 boîtes avaient été dépouillées.

Les libéraux détenaient ce comté depuis 22 ans. La polarisation a grandement nui au NPD dont le candidat n'obtient que 1,8 % des suffrages.

Dans la circonscription manitobaine de Dauphin—Swan River—Marquette, le conservateur Robert Sopuck a été déclaré élu, une victoire prévue. M. Sopuck détenait une avance de 3173 votes devant la néo-démocrate Denise Harder alors que 161 des 226 bureaux avaient été comptabilisés

Dans la circonscription de Winnipeg-Nord, le candidat libéral Kevin Lamoureux pouvait apporter un peu de baume à son parti et à son chef Michael Ignatieff puisqu'il détenait une priorité de 382 votes devant le néo-démocrate Kevin Chief. Il ne restait que 23 boîtes à dépouiller.

Avant les résultats d'hier, le Parti conservateur comptait 141 sièges à la Chambre des communes, les libéraux en avaient 76, le Bloc québécois 46 et le NPD 36. Il y a deux députés indépendants: André Arthur et l'ancienne ministre Helena Guergis, expulsée du caucus conservateur. Trois sièges demeurent vacants dont un au Québec.
1 commentaire
  • Trobadorem - Inscrit 30 novembre 2010 07 h 22

    Quand les gens ont peurs...ils votent pour ceux qui leur donnent l l'impression de les protéger....

    ...et dans la réalité, c'est souvent le contraire.