Un sénateur conservateur remet la légitimité du Bloc en question

Ottawa — Avant de remettre en question la légitimité du rejet par le Sénat de projets de loi adoptés par la Chambre des communes, le NPD devrait se questionner sur la légitimité du vote du Bloc québécois sur des projets dont les impacts excèdent les limites du Québec, affirme le sénateur conservateur Gerald Comeau.

Dans une lettre ouverte publiée par le Chronicle Herald d'Halifax, le sénateur Comeau et son collègue Kelvin Ogilvie s'étonnent que des députés du NPD critiquent «notre droit constitutionnel à voter contre des projets de loi terribles, alors qu'ils n'ont aucun problème avec les droits du Bloc québécois à voter pour des projets de loi qui nuiront à tous les Canadiens».

Au centre du litige: la décision par les sénateurs conservateurs de tuer le projet de loi C-311 sur les changements climatiques. Adopté par la Chambre, le projet a été rejeté au Sénat par la nouvelle majorité conservatrice, et ce, avant même de franchir l'étape de l'étude en comité sénatorial.

Leader adjoint des conservateurs au Sénat, M. Comeau écrit que la «coalition NPD/PLC/Bloc québécois a bien le droit de proposer un projet qui aurait été dévastateur pour l'économie canadienne». Mais elle ne peut «contester notre droit légitime à exercer nos devoirs constitutionnels quand vient le temps de rejeter un projet de loi qui va à l'encontre de l'intérêt de la nation».

Invité à préciser en quoi la décision de sénateurs non élus serait plus légitime que celle adoptée par des élus du Bloc québécois, M. Comeau s'est défendu hier de remettre en question la légitimité du Bloc. «Je ne la questionne aucunement, a-t-il dit en entretien téléphonique. Ils sont élus, ils ont parfaitement le droit de représenter les intérêts qu'ils représentent.»

Mais, dans un même élan, il suggère que «si le NPD veut questionner [la légitimité] de quelqu'un, qu'il questionne celle de ceux qui ne représentent les intérêts que d'une partie du Canada»...

«On se fait accuser de ne pas avoir la légitimité pour se prononcer sur des projets de loi. Mais ils n'ont pas de problème à appuyer un groupe qui dit ouvertement qu'il ne s'intéresse qu'aux intérêts du Québec. Le Bloc a le droit légitime de le faire. Je ne questionne pas ça. Mais qu'on ne questionne pas notre droit à nous de voter pour ce qui est dans l'intérêt de tout le Canada», plaide-t-il.

En somme: le Bloc est légitime... tant que les sénateurs le sont.
2 commentaires
  • Michel Vallée - Inscrit 30 novembre 2010 07 h 36

    Légitime le Sénat?

    Si les sénateurs conservateurs voulaient convaincre les Canadiens qu'il faut abolir le Sénat, ils ne s'y prendraient pas autrement. Légitime? Je veux bien, mais utile, j'en doute fort. Heureusement pour eux, au Canada, nous sommes habitués au dédoublement des rôles.

    Pour qu'un sénat soit vraiment utile à la société canadienne, il ne faudrait surtout pas qu'il soit élu mais désigné par le peuple sans référence à une appartenance politique et partisane. Facile, avec les moyens électroniques dont nous disposons maintenant, de confier ce rôle à la population sans passer par les partis politiques. On pourrait alors commencer à parler de vraie démocratie.

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 30 novembre 2010 12 h 47

    Légitimité du Sénat

    Combien de sénateurs NPD et du Bloc Québécois en cette chambre de copains du pouvoir? Cette institution n'a aucune légitimité d'un océan à l'autre. Cette bande de politiciens tordus s'occupent des décisions de patronage dans chaque province.