Les partis fédéraux s'affrontent dans trois élections partielles

Ottawa — Les trois élections partielles qui auront lieu aujourd'hui, dont deux au Manitoba et une en Ontario, permettront aux partis politiques canadiens de se mesurer, quelques mois seulement avant un potentiel scrutin général au printemps 2011.

Les campagnes électorales ont été le théâtre d'attaques particulièrement vicieuses, reflétant l'importance des enjeux pour les trois principales formations politiques.

Les conservateurs espéraient pouvoir dérober la circonscription de Vaughan, au nord de Toronto, à leurs rivaux libéraux. Si elle se confirmait, cette perte qui pourrait nuire au moral des militants et déstabiliser le leadership de Michael Ignatieff.

Les troupes de Stephen Harper ont présenté aux électeurs un candidat-vedette, l'ancien commissaire des forces policières provinciales de l'Ontario, Julian Fantino. Il devra affronter le libéral Tony Genco, un homme d'affaires local.

Le Nouveau Parti démocratique a misé sur le leader autochtone Kevin Chief pour la circonscription de Winnipeg-Nord, que le parti détenait déjà. Selon les observateurs, son rival libéral, Kevin Lamoureux, est aussi en bonne position dans cette course.

Robert Sopuck devrait très facilement remporter la circonscription manitobaine de Dauphin-Swan River-Marquette pour le Parti conservateur.