Le Canada brillera par son absence à Durban III

Ottawa — Le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, a indiqué que le Canada n'assisterait pas à une conférence des Nations unies sur le racisme, en septembre prochain, car cet événement sera, selon lui, une «mascarade» et un «festival de la haine».

La conférence, surnommée «Durban III», vise à souligner le 10e anniversaire de la rencontre de 2001, en Afrique du Sud, visant à mettre un terme au racisme. Le Canada et plusieurs autres pays avaient quitté l'événement après que l'Iran et d'autres États eurent commencé à s'attaquer à Israël.

De la rencontre, qui s'était terminée quelques jours avant les attaques terroristes du 11 septembre 2001, sont issus la Déclaration de Durban et son programme d'action.

Le document de 62 pages soulève 122 «problèmes généraux», dont «une inquiétude concernant les souffrances du peuple palestinien sous occupation étrangère». Il «reconnaît le droit inaliénable des Palestiniens à l'autodétermination et le droit à un État indépendant».

Mais l'aspect le plus offensant pour le Canada et d'autres pays a été les discours comprenant de la rhétorique anti-israélienne.

Le Canada a été le premier à quitter Durban II, l'an dernier à Genève.