En bref - Autochtones: pas d'autres revendications, dit Ottawa

Ottawa — L'appui du gouvernement canadien à la Déclaration de l'ONU sur les droits des peuples autochtones ne doit pas être perçu comme «un chèque en blanc pour toutes sortes de revendications», a indiqué hier le ministre des Affaires indiennes, John Duncan.

Ce dernier répondait en Chambre à une question lui demandant si la signature de la Déclaration — annoncée le 12 novembre — «va se traduire par des gestes concrets», notamment en éducation et pour la construction de logements. M. Duncan a précisé que des mesures en éducation seraient bientôt annoncées, avant de faire la mise en garde générale concernant les revendications. La semaine dernière, l'Assemblée des Premières Nations du Canada a indiqué qu'à ses yeux, l'appui à la Déclaration de l'ONU représentait un point de départ aux relations entre le gouvernement et les autochtones, et non une fin en soi.