En bref - Pas d'argent d'Ottawa sans lutte contre la corruption

Lisbonne, Portugal — Le gouvernement afghan ne mérite pas un sou d'aide étrangère directe à moins qu'il n'intensifie ses méthodes de lutte contre la corruption, a déclaré Stephen Harper samedi au sommet de l'OTAN, à Lisbonne, au Portugal.

Le gouvernement afghan reçoit directement 20 % de l'aide financière, mais M. Karzaï désire que ce taux soit augmenté à 50 %. «Nous ne verserons pas un sou au gouvernement afghan à moins d'être convaincus que cet argent sera dépensé de la manière dont il doit l'être», a dit le premier ministre à la fin du sommet de deux jours.