Jour du Souvenir - À Ottawa comme ailleurs, on se souvient

Sur la photo: Marcel Champagne, vétéran décoré de la guerre de 39-45 en Italie.<br />
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Sur la photo: Marcel Champagne, vétéran décoré de la guerre de 39-45 en Italie.

Les cérémonies du jour du Souvenir, en commémoration de l'armistice de la Première Guerre mondiale, ont eu lieu à travers le Canada et le reste du monde.

À Ottawa, des dizaines de milliers de personnes se sont réunies autour du Monument commémoratif de guerre du Canada. Aux traditionnelles deux minutes de silence ont succédé le passage de quatre chasseurs CF-18, puis 21 coups de canon.

Le gouverneur général, David Johnston, qui présidait pour la première fois la cérémonie, a ensuite déposé plusieurs gerbes de fleurs au pied du monument. Le nouveau ministre de l'Environnement, John Baird, représentant le premier ministre, a ensuite imité son geste.

Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, a accompagné une délégation d'anciens combattants afin de souligner la participation des Premières Nations dans les Forces canadiennes.

À Séoul, où s'ouvre aujourd'hui le G20, Stephen Harper a assisté à une cérémonie à l'extérieur du Musée de la guerre de Corée, en compagnie de David Cameron et de la ministre française de l'Économie, Christine Lagarde. Ensemble, ils ont rendu hommage aux 500 soldats canadiens morts dans cette «guerre oubliée».

Près de 100 000 militaires canadiens sont morts dans des guerres ou des missions militaires à l'étranger.

À Kandahar, les familles des soldats canadiens tués en Afghanistan ont fait le long voyage pour prendre part à une cérémonie à l'aérodrome de Kandahar au son des cornemuses, alors qu'à Québec, le premier ministre Jean Charest et le maire Régis Labeaume ont déposé une couronne de fleurs devant le monument de la Croix du sacrifice.

En France, le secrétaire d'État aux Anciens Combattants, Hubert Falco, a rendu hommage aux 100 000 combattants musulmans morts pour la France, «Algériens, Marocains, Tunisiens, ou tirailleurs sénégalais».

En Angleterre en revanche, on a débattu afin de savoir s'il était correct de twitter ou d'envoyer des courriels durant la minute de silence.

***

Avec La Presse canadienne, l'AFP et Reuters
 
1 commentaire
  • ysengrimus - Inscrit 12 novembre 2010 07 h 10

    Moi, la petite fleur...

    Même le souvenir de la guerre est belliqueux

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/11/15/la-peti

    Même la célébration de l’armistice est belliciste… Alors le jour du souvenir, je vous demande un peu…
    Paul Laurendeau