En bref - Le NPD veut plus de logiciels libres à Ottawa

Appel à la liberté. Les néodémocrates estiment que le gouvernement fédéral devrait faire plus de place aux logiciels libres de droits, et ce, en intégrant ce type d'applications dans les appels d'offres lancés par l'administration publique.

Cette semaine, le député Charlie Angus a déposé une motion en ce sens à la Chambre des communes. Le geste, symbolique, souligne l'importance pour Ottawa d'appuyer les technologies de l'information et des communications à source ouverte, mais aussi de soutenir les entreprises faisant la promotion d'applications non régies par des licences d'utilisation. La voie technologique préconisée par le NPD s'inscrit dans une tendance mondiale. Plusieurs gouvernements, dont celui des États-Unis et de la France, se sont engagés à utiliser plus de logiciels dits libres dans leur administration.