Armée: la modernisation des VBL s'amorce

Le gouvernement fédéral a franchi hier la première étape dans le processus de mise à niveau des véhicules blindés légers (VBL III) des Forces canadiennes. Ottawa a accordé un contrat de 34,4 millions de dollars à la firme canadienne General Dynamics Land Systems, le fabricant de ce type de véhicule. Ce contrat vise la définition du projet de modernisation, qui s'échelonnera sur plusieurs années.

Le VBL III représente l'épine dorsale de l'armée de terre. Il s'agit de véhicules de combat utilisés pour transporter les soldats, tout en fournissant une protection et une puissance de feu. Le projet de mise à niveau comprend 550 VBL III, avec une possibilité pour le gouvernement de mettre à niveau 80 véhicules supplémentaires. Cela devrait permettre d'allonger la durée de vie de la flotte jusqu'en 2035.

Une fois la phase de définition achevée, la mise à niveau pourra commencer. Le gouvernement anticipe que la modernisation coûtera près d'un milliard de dollars. Le groupe motopropulseur, la suspension, les roues, les freins, le système d'armement, le blindage et l'ergonomie du véhicule seront notamment améliorés.

«Grâce à cette nouvelle technologie améliorée, les membres des Forces canadiennes seront plus en sécurité à bord du véhicule; ils auront aussi les outils et la protection nécessaires pour achever le travail qu'on leur demande de faire», a dit le ministre de la Défense, Peter MacKay.

Ce projet s'inscrit dans un vaste programme de modernisation et d'achats de véhicules pour l'armée de terre, dévoilé en juillet 2009. La facture totale, avec les acquisitions, sera de cinq milliards de dollars.

À voir en vidéo