Coûts des G8-G20: les Canadiens trouvent le milliard dur à avaler

Ottawa — La facture de 1 milliard de dollars pour assurer la sécurité des réunions du G8 et du G20 en Ontario ne passe pas auprès des Canadiens, qui estiment d'ailleurs que ces sommets ne sont pas très importants.

Selon un nouveau sondage Angus Reid, pas moins de 78 % des Canadiens jugent les dépenses de sécurité «injustifiées». Ils ne sont que 11 % à penser que l'ampleur de la facture est «justifiée».

Toutes les provinces sont fortement en désaccord avec ces coûts, le Québec (86 %), la Colombie-Britannique (77 %) et l'Alberta (76 %) étant en tête de liste. Au Québec, à peine 4 % trouvent ces dépenses de 1 milliard justifiées.

La maison de sondage a demandé si ces sommets avaient une importance pour les gens. Encore une fois, même scepticisme. Près de 74 % des Canadiens jugent ces rencontres «pas vraiment importantes» ou «pas importantes du tout». À 76 %, le Québec est dans la moyenne canadienne.

Ils sont 20 % au Canada à penser que ces sommets sont «très importants» ou «modérément importants» pour la vie des citoyens.

Le sondage a été mené en ligne auprès de 1007 Canadiens les 11 et 12 juin derniers. Un échantillon probabiliste de la même taille présenterait une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Le Parti libéral du Canada a d'ailleurs continué d'enfoncer le clou hier aux Communes. Mark Holland, le critique en matière de sécurité publique, a mis en exergue dix projets financés à même le fonds d'infrastructure du G8 mais qui sont situés à plus de 30 kilomètres de Huntsville, en Ontario, où se tiendra le G8.

Ces projets, que le député dénonce parce qu'ils n'ont aucun lien de près ou de loin avec le sommet (l'un des projets, l'embellissement d'un parc, se trouve même à 135 km du lieu où se tiendra le G8), totalisent 6,5 millions de dollars. La plupart ne seront pas complétés avant le sommet.

La région de Muskoka, qui renferme Huntsville, se trouve dans la circonscription du ministre de l'Industrie, Tony Clement. «Il est clair pour nous que le ministre a pris le fonds d'infrastructure du G8 pour sa caisse noire destinée à sa circonscription», a soutenu Mark Holland.

Interrogé aux Communes, le gouvernement a affirmé que les dépenses pour ces projets sont justifiées. «Tous les projets sont complétés ou seront complétés dans les prochaines semaines. Nous en sommes fiers. Ces projets créent des emplois et c'est bon pour le pays», a dit le ministre des Transports et des Infrastructures, John Baird.