En bref - Responsabilité ministérielle ou pas, les comités sont rois

Ottawa — Responsabilité ministérielle ou pas, les comités parlementaires à Ottawa ont le droit de convoquer les témoins de leur choix, y compris le personnel politique des ministres conservateurs. Le légiste et conseiller parlementaire de la Chambre des communes, Robert Walsh, a soutenu hier qu'«un ministre ou un premier ministre n'a pas le pouvoir d'empêcher quelqu'un de témoigner en comité parlementaire. [...] Je ne crois pas que quiconque ait ce pouvoir».

Toute personne invitée à témoigner doit le faire, sauf les députés, les sénateurs et la gouverneure générale. Les députés de l'opposition convoquent sans succès le directeur des communications de Stephen Harper, Dimitri Soudas, les conservateurs ayant décidé qu'au nom de la responsabilité ministérielle, les ministres seuls rendraient des comptes aux députés. M. Walsh a affirmé que la responsabilité ministérielle ne devait pas être interprétée comme limitant l'autonomie des comités.

À voir en vidéo