L'Opus Dei «donne la chair de poule» au NPD

Le député du Nouveau Parti démocratique Pat Martin
Photo: Agence Reuters Chris Wattie Le député du Nouveau Parti démocratique Pat Martin

Ottawa — Le Bloc québécois n'est pas le seul parti à trouver déplacée la présence de l'Opus Dei sur la colline parlementaire. Le député du Nouveau Parti démocratique Pat Martin prétend que ce groupe chrétien lui «donne la chair de poule».

Prié de commenter les révélations du Devoir cette semaine, à savoir que le vicaire canadien de l'Opus Dei avait été invité au restaurant parlementaire pour rencontrer des députés et des sénateurs, Pat Martin n'a pas caché son dédain. «L'Opus Dei fait peur, a-t-il dit en affichant un rictus révélateur. Je ne peux pas comprendre pourquoi un député les inviterait sur la colline parlementaire. Je n'assisterais certainement pas à quelque événement leur étant rattaché. Ils me donnent la chair de poule.» Le député, qui se dit catholique, ne «fait pas confiance à ce genre de fondamentalistes, qui font peur».

Les conservateurs, au contraire, accusent de «bigoterie» ceux qui osent dénoncer la présence de l'Opus Dei dans les couloirs du pouvoir. «Nous avons la responsabilité de rencontrer tous les Canadiens. C'est pour cela que nous sommes élus, pour écouter leur point de vue. Je ne vois pas où est le problème», a lancé le député Dean Del Mastro.

M. Del Mastro déplore que les médias posent ce genre de questions. «Êtes-vous en train de dire que nous ne devrions pas rencontrer l'Église catholique, une des Églises fondatrices de ce pays?» Il s'attriste de ce genre de procès. «Les gens sont attaqués à cause de leur foi. Hier [jeudi], nous avons entendu des commentaires qu'on pourrait assimiler à de la bigoterie de la part du Bloc québécois et c'est très dérangeant.»
 
3 commentaires
  • Alvaro - Inscrit 29 mai 2010 08 h 51

    Opus Dei et Espagne

    Que de commentaires sur l'Opus Dei et Franco!

    Certes, il y eut des membres de l'Opus Dei dans des gouvernements sous le régime de Franco, notamment ceux que l'on a appelés les technocrates et qui ont oeuvré à la modernisation de l'Espagne en lui permettant de s'arrimer ultérieurement à l'Europe. Dans le même, des membres de l'Opus Dei étaient des opposants à Franco - certains, militants catalans, furent même emprisonnés pour leurs options politiques.

    Qui sait par exemple que Mgr Romero, le prélat assassiné au Salvador, était proche de l'Opus Dei? Qui sait que l'un des meilleurs hôpitaux d'Afrique, Monkole près de Kinshasa, est dirigé par des gens de l'Opus Dei où les pauvres sont soignés gratuitement

    Les membres de l'Opus Dei ne sont ni plus ni moins que des catholiques, qui essaient de se former, de mieux connaître leur foi, de vivre en chrétiens cohérents?

    Peut-être serait-il temps que les catholiques canadiens, et ceux du Québec en particulier, reprennent conscience de l'importance de leur baptême et délaissent leur "embourgeoisement" des dernières décennies. Si l'Opus Dei peut les y aider, c'est tant mieux.

  • André Loiseau - Inscrit 29 mai 2010 17 h 52

    Opus Dei? Viva la muerte!

    Escriva était très proche des fascistes de Franco. Et je ne me surprend pas que Benoît l'ait canonisé.
    Qu'est-ce qui pouvait bien intéresser certaines gens de l'Opus (secte chrétienne d'extrémistes religieux), à l'époque de Franco, selon vous, pour qu'ils s'allient au fascisme? Comment quiconque, croyant en Jésus, pourrait-il appuyer un tel régime?
    Il est vrai que Hitler et Franco et Mussolini se servaient du prétexte de combattre le communisme pour instaurer leur jolie dictature sanguinaire. L'évêque du Chili donnait la communion à Pinochet, le boucher. L'Église a toujours appuyé les puissants, dictateurs ou pas, Pinochet et Duvalier inclus. Elle a toujours condamné la courageuse théologie de libération que Mgr Camarro avait choisi avant son assassinat, durant sa messe, par des militaires de droite.

    M. Alvaro semble faire dans la désinformation, malgré son nom d'origine espagnole.

    À quoi sert-il à l'Opus d'ouvrir des hôpitaux s'il appuie les criminels génocidaires internationaux. Cela sert une image qu'elle protège bien.
    Celle qu'on persiste à nous montrer pour camoufler l'autre visage.

  • Michelle Bergeron - Inscrit 29 mai 2010 18 h 20

    Opus DeÏ Extrêmement dangereux.


    L’Opus Deï société secrète qui ont des membres au Québec au Canada dans des postes de pouvoir comme gens d’affaire, politiciens, médias etc. Ils n’ont pas l’honnêteté de dévoiler leur appartenance. (même si pour certains dans l’espace publique ils arrivent mal à cacher) Ils ont des ressources financières très importante pour si peu de membre (600). Extrêmement dangereuse pour les libertés et la démocratie. Le lobbys, souvent c’est une atteinte à la démocratie.
    Peut-être qu’il serait temps pour la religion catholique ou les autres probable, d’avoir l’honnêteté de renouveler les cartes d’adhérents chaque année, afin de connaitre le vrai nombre des adeptes. Pour l’instant on se sert des extraits de baptême comme membre actif pour faire pression. Comme si le baptême était un choix adulte pour personnes majeures. On se sert de mon nom aussi sans mon avis encore plus on demande une démarche avec témoin pour retirer mon nom de la liste que j’ai jamais signé en tant qu’adulte.
    Que des gens soient heureux dans toutes sortes de croyance libre à eux mais delà à vouloir sans arrêt l'imposer ou poursuivre la propagande dans l’espace publique comme si eux seul était gardien de l’ordre et de la morale. La religion à la maison.
    Les québécois démontrent une grande maturité vis-à-vis la religion catholique et pour une fois on la mémoire longue. Sur quelle légitimité ces gens influençaient les enfants dans les écoles pour qu’ils adhèrent à leur croyance ce phénomène était dénudé de tout sens. L’être humain en majorité nait avec une morale et vite il comprends une loi de la nature qui le conduit vers le bien.