Registre des armes à feu - Mulcair dans la mire des libéraux

Ottawa — Le député néodémocrate Thomas Mulcair aura une mauvaise surprise à son réveil ce matin. Les jeunes libéraux du Canada ont placardé sa circonscription d'Outremont d'affiches le présentant comme un opposant au registre des armes à feu.

L'affiche, d'une couleur orange-brun, indique: «Thomas Mulcair et le NPD contre le registre des armes à feu». On y voit le député aux côtés de son chef, Jack Layton, les deux encadrés d'armes de poing desquelles sortent des étoiles rappelant le drapeau américain.

L'aile jeunesse du PLC a fait imprimer environ 1000 copies de cette affiche. Une version anglaise a été tirée à 3000 copies. Elle sera, celle-là, utilisée surtout à Toronto et dans sa banlieue, où le NPD a plusieurs députés.

L'affiche invite les électeurs à téléphoner à M. Mulcair pour lui demander de voter contre le projet de loi C-391. Ce projet de loi, déposé par une députée d'arrière-banc conservatrice, vise à démanteler le registre des armes à feu.

Huit députés libéraux et douze députés néodémocrates (le tiers du caucus néodémocrate) ont appuyé le projet de loi. Thomas Mulcair avait voté pour le maintien du registre. Le projet de loi C-391 a été adopté à la première étape parlementaire. Depuis, le chef libéral Michael Ignatieff a promis d'imposer la ligne de parti à ses élus récalcitrants, mais Jack Layton refuse de faire de même.

M. Layton est ainsi le seul leader à ne pas imposer de ligne de parti sur cet enjeu. (Le Parti conservateur ne reconnaît pas en imposer une, même si tous ses députés, y compris les urbains de Toronto, de Vancouver et de Québec, ont appuyé le projet de loi.)

Les jeunes libéraux empruntent une tactique au Parti conservateur. Ce dernier avait ciblé des députés ruraux de l'opposition et mené avec succès une campagne intensive de pression publique pour les forcer à voter en faveur du projet de loi. À l'inverse, les libéraux feront pression sur les députés urbains favorables, comme leurs électeurs, au registre, tel que M. Mulcair, pour qu'ils exercent eux-mêmes la pression sur leurs collègues du caucus.
1 commentaire
  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 22 mai 2010 14 h 36

    Champions de la confusion

    Les Conservateurs sont au pouvoir. Les Libéraux occupent le chef de l`Oppositon. Au lieu de se concentrer à défaire le gouvernement ils tempêtent contre le NPD et Mulcair. À les voir aller pourquoi défaire le gouvernement? C`est la responsabilité du Chef de l`Opposition mais Ignatieff craint la foudre populaire. Il doit faire quelque chose d`incongru par son comportement. Le peuple est un juge sage et Ignatieff craint son jugement.