Des anarchistes s’attaquent à une banque à Ottawa et menacent le G8 et le G20

Un groupe d’anarchistes a revendiqué un attentat au cocktail molotov contre une banque à Ottawa. Le groupe a lancé son engin explosif contre une succursale de la Banque Royale du Canada, dans le quartier du Glebe, à Ottawa, dans la nuit de mardi à mercredi.

La police évalue les dommages à 300 000 $.

Le groupe a choisi de filmer son geste et d’afficher le vidéo sur un site internet, ottawa.indymedia.org. Sur ces images, on voit deux personnes s’éloignant, à la course, de la banque. Puis, le feu éclate à l’intérieur de l’immeuble et les fenêtres volent en éclats.

Dans le communiqué accompagnant ces images, le groupe prétend qu’il fera pire aux réunions du G8 et du G20, qui se dérouleront à Huntsville et à Toronto, le mois prochain.

Il dit s’être attaqué à cette banque, en particulier, parce qu’elle finance les sables bitumineux albertains, un projet qu’il qualifie des plus destructeurs de l’histoire de l’humanité. Il reproche également à la banque d’avoir été un des commanditaires des Jeux olympiques de Vancouver qui se sont tenus, selon lui, sur des terres volées aux autochtones.

Le ministre des Ressources naturelles, Christian Paradis, aussi responsable des sables bitumineux, a réagi de l’Illinois où il se trouvait pour une conférence Canada-États-Unis sur l’énergie propre.

En entrevue avec La Presse Canadienne, qui lui a appris cet attentat, il a qualifié les gestes des anarchistes de «déplorables».

«Première des choses, il y a rien qui justifie de faire des gestes d’anarchie comme ça, a-t-il déclaré. C’est inacceptable et déplorable. Il y a toujours moyen d’avoir un dialogue civilisé. C’est ce qu’on s’efforce de faire comme gouvernement. On a des cibles nationales et tout le monde devra faire sa part, autant le secteur manufacturier que celui des sables bitumineux ou autres.»

Réagissant à la suggestion que cet attentat semble démontrer qu’il y a toujours une opposition à l’exploitation des sables bitumineux, le ministre a rétorqué: «Il peut en avoir comme dans toute autre chose. Ça démontre que ce qu’on fait ici  -en Illinois-, un dialogue sur l’énergie propre avec les États-Unis, on doit le faire aussi au pays, on doit partager l’information pour bien comprendre les enjeux», a-t-il expliqué.

«Et s’il y a des gens qui s’imaginent que rien ne va fonctionner au combustible fossile dans cinq ans, c’est de se tromper et de se leurrer. Donc comment faire pour les exploiter de façon propre et responsable, c’est là qu’est le vrai enjeu (...) », a précisé M. Paradis, outré de cet attentat.

La Banque Royale a émis un communiqué, tôt ce matin, où elle affirme travailler avec la police afin que ceux qui ont posé ce geste soient arrêtés.

La banque dit également qu’elle ne commentera pas les déclarations du groupe et qu’elle se contente d’assurer la sécurité de ses employés et de ses clients.
1 commentaire
  • Yves Gauthier - Inscrit 19 mai 2010 22 h 46

    Des anarchistes s’attaquent à une banque à Ottawa ...

    Je crois que des anarchistes à Ottawa, il y en a depuis la fondation du Parlement Canadien. Nos hommes politiques n'ont-il pas foutus l'Anarchie dans la vie des gens de ce pays depuis qu'ils prétendent servir cette vaste étendue de richesses naturelles pour les "Canadeins" ??? Je ne peux supporter les actes des groupes d'extrèmistes, par contre, les réponses du ministre me préocupent au plus haut degré : "Et s’il y a des gens qui s’imaginent que rien ne va fonctionner au combustible fossile dans cinq ans, c’est de se tromper et de se leurrer. " Eh bien! c'est toute une attitude de leader que nous démontre le ministre. Je le vois déjà nous dire que si on atteint pas les cibles de réduction de nos gaz à effet de serre, c'est èa cause des Anarchistes ... Bien, monsieur le ministre : Vous avez entièrement raison! Par votre inaction, nous n'atteindrons jamais rien.

    Bonne chance en Politique Monsieur le Ministre!