En bref - Un «F» pour Harper

Toronto — La bataille entourant le dévoilement de documents non censurés sur les détenus afghans n'est que le plus récent exemple qui illustre pourquoi le gouvernement Harper mérite un «F» lorsqu'il est question d'accès à l'information, révèle un nouveau rapport.

Alors que le Canada se classe traditionnellement parmi les 20 pays où les droits à la liberté d'expression sont les plus respectés, lorsqu'il est question d'accès à l'information, le gouvernement fédéral ne mérite rien de mieux qu'un échec, dit le rapport de l'organisme des Journalistes canadiens pour la liberté d'expression. Le document d'évaluation de 40 pages sera dévoilé aujourd'hui dans le cadre de la Journée mondiale pour la liberté de presse. On peut y lire que l'organisme demeure «atterré par l'attitude de ces entités fédérales qui invoquent la sécurité nationale, sans hésiter, pour restreindre la divulgation d'informations vitales pour les journalistes, et, conséquemment, pour le public».
 
1 commentaire
  • Pierre Coutu - Inscrit 3 mai 2010 12 h 33

    Et pour un tas d'autres choses...

    Des "F" à la pelletée pour ce gouvernement!