En bref - Hôpital Sainte-Anne: Blackburn se veut rassurant

Le ministre des Anciens Combattants, Jean-Pierre Blackburn, a assuré, hier, «que les anciens combattants [continueraient] à obtenir un accès prioritaire à l'hôpital et à recevoir les excellents soins auxquels ils ont droit et qu'ils méritent» si les discussions avec le gouvernement du Québec sur le transfert de l'Hôpital Sainte-Anne, le dernier hôpital pour vétérans appartenant au gouvernement fédéral, se concrétisent.

«Depuis plusieurs années, l'Hôpital Sainte-Anne subit une décroissance de la demande de lits pour des anciens combattants traditionnels requérant des soins de longue durée», a expliqué M. Blackburn aux résidents de l'établissement.