En bref - Mort du projet de loi sur le suicide assisté

Ottawa — Le projet de loi sur le droit de mourir dignement, de la députée bloquiste Francine Lalonde, a été défait hier soir au terme d'un vote de 228 voix contre 59. Tous les députés bloquistes sauf deux (Gérard Asselin et Robert Bouchard) ont voté pour le projet de loi. Inversement, tous les députés conservateurs sauf deux (les ministres québécois Lawrence Cannon et Josée Verner) ont voté contre.

Les libéraux et les néodémocrates étaient davantage divisés, bien que majoritairement opposés au projet de loi: huit libéraux et cinq néodémocrates, tout comme l'indépendant André Arthur, ont appuyé le projet de loi C-384. Celui-ci stipulait qu'un médecin ne commet pas un homicide lorsqu'il aide une personne de 18 ans ou plus à mourir si celle-ci est atteinte d'une maladie en phase terminale ou continue d'éprouver des «douleurs physiques ou mentales aiguës sans perspective de soulagement». Elle devait avoir remis, lorsqu'elle était encore «apparemment lucide», deux demandes écrites à plus de 10 jours d'intervalle. Notons que le ministre d'État à la Réforme démocratique, Steven Fletcher, qui est quadriplégique, a annoncé qu'il s'abstiendrait de voter. Il trouvait le projet de loi mal rédigé, mais disait croire au «droit de choisir de mourir avec dignité».
1 commentaire
  • Yvon Bureau - Abonné 22 avril 2010 07 h 11

    Gratitude. Courage. Espoir

    Très désolé pour madame la députée Francine Lalonde et ses supporteurs. Gratitude. La mission de l’AQDMD demeure : qu’une personne en fin irréversible de sa vie puisse demander et recevoir une aide médicale active, si nécessaire et si librement voulue. Oeuvrons encore pour l’atteinte de cet objectif noble, de liberté et de compassion. Courage.

    Entre temps, au Québec, dans sa Loi de la Santé, que l’Assemblée nationale reconnaisse l’aide médicale active à mourir, balisée et contrôlée, comme un soin approprié et personnalisé de fin de vie, comme faisant partie de la panoplie des soins appropriés de fin de vie. Espoir.