Dure journée pour le gouvernement Harper

La commissaire à l’information par intérim, Suzanne Legault, a déposé hier un rapport montrant que le gouvernement Harper manque de trans-parence en matière d’accès à l’information.
Photo: Fred Chartrand - The Canadian Press La commissaire à l’information par intérim, Suzanne Legault, a déposé hier un rapport montrant que le gouvernement Harper manque de trans-parence en matière d’accès à l’information.

Ottawa — Dure journée pour le gouvernement fédéral, hier, cible d'un tir groupé embrassant plusieurs sujets chauds.

La commissaire à l'information a d'abord sérieusement écorché le gouvernement Harper en dénonçant son manque de transparence et de leadership dans le domaine de l'accès à l'information. Le rapport qu'elle a déposé n'accorde pas la note de passage à plusieurs ministères. Taux de refus trop élevé, délais déraisonnables de réponse, tendance trop poussée à la censure: le portrait n'est pas rose.

Puis, en reflet de la tempête qui secoue Droits et Démocratie depuis le début de l'année, les têtes dirigeantes de l'organisme ont goûté à leur propre médecine en comité parlementaire. Les protégés du gouvernement avaient accusé l'ancien président de l'organisme de mauvaise gestion et ses employés, de s'être laissés acheter? Ils ont eux-mêmes été accusés hier de s'être graissé la patte.

Pour sa part, le diplomate qui a mis le feu aux poudres dans le débat sur le transfert des détenus afghans cet automne a persisté et signé son acte d'accusation en réitérant qu'Ottawa était bien au courant des risques de torture courus par les prisonniers remis aux Afghans. Mais personne ne se préoccupait de la question, a dit Richard Colvin.

Finalement, Helena Guergis et Rahim Jaffer, couple déchu et réprouvé des conservateurs, sont sortis de leur mutisme pour la première fois. Ils affirment que les allégations qui pèsent sur eux — et qui ont notamment incité le premier ministre Harper à appeler la GRC — sont exagérées.
4 commentaires
  • Sanzalure - Inscrit 14 avril 2010 07 h 36

    Obligation de transparence

    Les membres du gouvernement manquent à ce point de jugement, qu'il est dangereux pour la sécurité nationale de leur laisser le droit de décider ce que la population peut ou ne peut pas savoir. Ce n'est pas parce que nous les avons élus qu'ils deviennent automatiquement plus intelligents que nous.

    Les élus devraient être obligés de toujours répondre à toutes les questions sous peine d'outrage à la démocratie. Ils sont payés pour faire ça, répondre aux questions. Ça me frustre beaucoup quand j'entends aux nouvelles que tel élu ou tel haut fonctionnaire a refusé de répondre aux questions des journalistes.

    Si on plus de pas répondre aux questions courantes, ils bloquent les informations en cherchant des façons de contourner la loi d'accès à l'information, alors c'est criminel !

    On ne peut plus attendre aux prochaines élections, nous devons renverser ce gouvernement maintenant. Peu importe si nous n'avons pas de solution de rechange, nous en inventerons une le moment venu.

  • André Doré - Inscrit 14 avril 2010 09 h 02

    On est "ben" mal pris...

    Depuis qu'ils ont été élus, les conservateurs n'ont cessé de détruire la réputation du Canada. Harper gouverne comme un dictateur à la solde souvent des américains. Le Ministre des Affaires étrangères se comporte comme un petit bonhomme en culottes courtes. Je suis tout simplement écoeuré de ce gouvernement qui multiplie les cachotteries. L'affaire de Droits et Démocratie sent mauvais... il y a eu mort d'homme...!!! Madame Trépanier (veuve de M. Beauregard) peut bien être indignée d'avoir reçu une lettre de condoléances de Lawrence Cannon... Quel effronté! Quand le jugement, la franchise et l'intelligence ont été distribués, ces individus étaient sûrement absents et occupés ailleurs à préparer leurs petites manigances...
    Et le pire...
    Le pire, c'est que depuis que Ignatieff nous dit que ce gouvernement n'est pas un bon gouvernement, il le maintient en place en votant à chaque fois avec les conservateurs ou il envoie une partie de son caucus se cacher aux toilettes pour lui assurer une majorité de voix. Ça fait vraiment pitié...

  • Michel St-Pierre - Inscrit 14 avril 2010 09 h 47

    Opacité des conservateurs

    La transparence n'a jamais été le propre des conservateurs, leur lien avec les leaders religieux ne peut que renforcer cette affirmation. Ce gouvernement craint la libre circulation de l'information et tente constamment de maintenir les journalistes et la population dans l'ignorance des décisions concernant la politique courante. C'est à se demander pourquoi les journalistes ne font pas davantage état de cette grande baffe à no droit collectif de l'accès libre à l'information non censurée.

  • Roland Berger - Inscrit 14 avril 2010 10 h 56

    Opaques mais efficaces

    Oui, les conservateurs sont opaques. Mais quelle efficacité. Ne représentant qu'un faible pourcentage de la population, lentement mais sûrement, ils changent la culture du Canada pour faire du pays une nation (ou deux, selon...) gouvernée(s) par la main de leur dieu.
    Roland Berger
    St. Thomas, Ontario