Québec déplore le silence sur l'harmonisation de la taxe

Jean Charest
Photo: Jean Charest

Québec a poussé un soupir de soulagement: les transferts de péréquation sortent indemnes du budget Flaherty présenté hier. C'est sur un ton assez neutre, quoiqu'avec un certain soulagement, que le premier ministre Jean Charest et le ministre des Finances Raymond Bachand ont réagi promptement après le dépôt du budget fédéral, en conférence de presse à Québec. Ils déplorent toutefois le silence d'Ottawa sur la question de l'harmonisation de la taxe de vente.

Un budget de transition et sans surprise, selon Jean Charest, qui s'est réjoui du maintien des transferts et des transferts de péréquation versés au Québec, en dépit de la réduction des dépenses. «C'était extrêmement important pour nous, ajoute le premier ministre. Les ententes devaient être respectées.» Une bonne nouvelle, dit le premier ministre, «dans la mesure où il y avait un questionnement hier sur les transferts de péréquation». Mercredi, la vice-première ministre, Nathalie Normandeau, s'était inquiétée de l'absence de la péréquation dans le discours du Trône à la veille du dépôt d'un budget déficitaire par Québec.

Selon le ministre Bachand, le Québec obtiendra 15 274 milliards au chapitre des transferts cette année, dont 8552 milliards en péréquation, soit 200 millions de plus que l'an dernier.

Par ailleurs, il avertit que les Québécois attendent les 2,2 milliards de dollars de l'harmonisation de la TVQ. M. Bachand a dit espérer régler le contentieux au cours des prochaines semaines. «C'est une question de justice, estime le ministre, par rapport aux 6 milliards [qu'Ottawa] donne à l'Ontario et à la Colombie-Britannique ensemble.» Malgré le silence du budget sur le sujet, les discussions se poursuivent entre Ottawa et Québec, qui «espère régler ce dossier-là au cours des prochaines semaines».

Malgré l'absence de règlement de cet épineux dossier, le budget fédéral n'aura pas d'incidence sur la préparation du budget du Québec qui sera présenté à la fin du mois.

L'impact du budget Flaherty sur le Québec «est neutre dans la mesure où il n'y a pas de surprise», a mentionné M. Charest.

L'opposition dit: Québec a échoué

Mais le Parti québécois croit plutôt que c'est Québec qui a échoué à obtenir l'argent dû pour l'harmonisation de la taxe de vente. L'opposition officielle a reproché au gouvernement Charest de ne pas avoir pu mettre la main sur la cagnotte de 2,2 milliards, qui représente 47 % du déficit budgétaire prévu cette année.

Au lieu du fédéral, ce sont les contribuables québécois qui devront assumer la facture, a estimé Nicolas Marceau, porte-parole de l'opposition officielle en matière de finances. «On devra réduire d'autant les dépenses, ou bien on devra aller chercher le montant en impôt ou en augmentation de tarifs. La stratégie de M. Charest ne semble pas être la bonne», dit-il, jugeant que le budget fédéral néglige le Québec. Il a rappelé que les changements apportés à la formule de péréquation en 2008 priveront cette année le Québec d'au moins un milliard supplémentaire.

***
Avec La Presse canadienne

 
9 commentaires
  • Guy Fauteux - Abonné 5 mars 2010 01 h 03

    Quelle harmonisation

    Je vois bien que vous avez jamais remlis un un rapport de taxe
    tps et tvq et fait le suivis sur votre declaration
    Au quebec ce sont deux entite distincte qui gere cette taxe de telle sorte
    que si vous avez un trop paye en tps et un solde du en tvq le moindre accrochage au niveau du rapport la tps l'argent du Federal est garde par Quebec et votre due de tvq exigible instantanement. Pour votre retour de taxe federale tps un jour Quebec vous paieront des interets pour vous avoir fait attendre.
    Sans parler de la taxe sur la taxe ,mais enfin c'est ridicule de parler harmonisation de ces taxes au Quebec.
    Guy Fauteux

  • Bernard Gervais - Inscrit 5 mars 2010 01 h 58

    Charest récolte un peu ce qu'il a semé !

    Jean Charest déplore le fait que le nouveau budget fédéral ne fasse nullement mention de l'harmonisation de la taxe de vente, comme il l'aurait souhaité.

    Cependant, il fallait un peu s'y attendre après le char de bêtises qu'il a servi à Stephen Harper concernant, il est vrai, son peu d'intérêt pour la question de l'environnement.

    Encore heureux, qu'Ottawa n'ait pas coupé dans ses transferts de péréquation au Québec !

  • michel lebel - Inscrit 5 mars 2010 09 h 12

    Le bouc-émissaire!

    IL doit bien y avoir des raisons sérieuses pourquoi cette harmonisation ne se fait pas. Évidemment pour les souverainistes, c'est la faute au méchant Ottawa, responasble de tous "nos" maux. Mais enfin ça permet de continuer à se plaindre et de rejeter sur l'autre la cause de tous "nos" problèmes. Heureusement qu'il exste ce bouc-émissaire!

  • patriote1964 - Inscrit 5 mars 2010 09 h 40

    Un Québec...lucide?

    J'ai beaucoup de difficulté à comprendre M.Charest. Il se satisfait d'une péréquation à la baisse, de la perte de revenu sur l'harmonisation de la taxe, etc. Il préfère puiser dans nos poches pour essayer d'équilibrer un budget. Je vais me faire devin....les contribuables québécois seront sollicités pour satisfaire un gouvernement sans vision sociale qui préfère aider les amis du parti. Je vous invite à suivre l'IPC dans les prochains mois. Et dire que ce gouvernement se satisfait d'être une province.

  • - Inscrit 5 mars 2010 11 h 25

    Deux poids, 2 mesures !!

    Ben voyons donc, c'est simple, Harper n'a pas touché à la péréquation, là !! Il n'avait qu'un choix, prendre l'option qui parait le moins aux yeux des Québécois(e)s et il a sagement ou par démagogie, choisi de laisser tomber le remboursement pour l'harmonisation de la TPS. Take it or leave it !! C'est ça qui est ça !!

    Ce que le Fédéral (fait semblant de donner) donne au Québec d'une main, il s'arrange toujours pour le reprendre de l'autre, n'est-ce pas (et un peu plus) ?!?

    Ce n'est pas que le ROC ne nous aime pas, NON, il nous aime et ils se sont même donnés la peine de venir ‘‘en grand nombre’’ nous le dire (à nos frais) en personne lors du référendum de 1995. ??? NON ???

    Que voulez-vous (!!), le ROC administre le pays pour lui-même en premier, c'est normal : Charity well ordonney, commence by me, myself and le ROC !!

    À la fin de la colonisation !!

    Vive la Souveraineté du Québec !!!