Budget - Les femmes sont laissées pour compte

Le gouvernement laisse tomber la moitié de la population, analysent les groupes de femmes. «C'est profondément injuste de faire payer davantage celles qui ont peu accès au régime d'assurance-emploi», selon Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec. Parmi les femmes qui ont cotisé à l'assurance-emploi et qui sont au chômage, environ la moitié ne reçoit pas de prestations.

«Le gel des salaires des travailleuses et des travailleurs de la fonction publique canadienne implique aussi un gel de leur droit à l'équité salariale. De plus, le gouvernement conservateur maintient sa décision de 2008 de suspendre l'exercice du droit à l'équité salariale», selon Ruth Rose, du Conseil d'intervention pour l'accès des femmes au travail.