En bref - Les Canadiens veulent un budget équilibré, mais pas aux dépens des soins de santé

Ottawa — Un sondage réalisé pour le compte de l'Association médicale canadienne montre que les Canadiens admettent que le gouvernement Harper doit s'attaquer de toute urgence au déficit dans son budget déposé cette semaine, mais ils souhaitent en même temps que cela ne se fasse pas au détriment des soins de santé.

Le sondage, réalisé par Ipsos Reid, demandait aux Canadiens sur quoi, selon eux, le budget fédéral devrait porter principalement. Dans une proportion de 83 %, les répondants ont affirmé que le gouvernement devait de toute urgence s'occuper du déficit. Lorsqu'on leur demandait quelles mesures il fallait prendre à cette fin, 89 % ont dit préférer que le gouvernement fédéral ait recours à une stratégie à long terme de réduction du déficit, afin d'éviter des coupures dans les programmes importants. Notamment, seulement 16 % des répondants étaient en faveur d'une réduction des dépenses dans les soins de santé. Les Canadiens affirment dans une proportion de 70 % qu'étant donné l'ampleur des transferts du fédéral aux provinces, ces dernières devraient rendre compte de la façon dont les fonds sont dépensés.