Droits et Démocratie - Ignatieff s'explique

Ottawa — Le chef libéral, Michael Ignatieff, a fait parvenir une lettre au ministre des Affaires étrangères lui expliquant pourquoi il s'oppose à la nomination de Gérard Latulippe à la tête de l'organisme Droits et Démocratie. M. Ignatieff écrit que la nomination de M. Latulippe, un allianciste de première heure au Québec, aurait pour effet de «politiser» davantage l'organisme, qui se veut non partisan.

M. Ignatieff note dans sa lettre à Lawrence Cannon que le curriculum vitae du candidat fourni aux partis politiques est tronqué ou trompeur: il ne dit mot des liens du candidat avec l'Alliance canadienne, ancêtre du Parti conservateur, et laisse entendre que M. Latulippe a été ministre à Québec pendant quatre ans. Il a au contraire dû démissionner après 18 mois.

Le chef libéral cible surtout M. Latulippe pour ses opinions à propos des islamistes, des homosexuels ou encore de la peine de mort. «Certaines des opinions de M. Latulippe exprimées sur la place publique au sujet de l'immigration et des droits des homosexuels cadrent plutôt mal avec une candidature à la direction d'une organisation où la tolérance et l'ouverture devraient aller de soi», écrit-il.
2 commentaires
  • Andre Vallee - Inscrit 26 février 2010 08 h 41

    Harper le tricheur

    Toutes les astuces sont bonnes pour lui, afin de solidifier son extrême droite bornée dans des postes clés.

  • SusanK - Inscrit 26 février 2010 08 h 58

    BRAVO POUR M. LATULIPPE


    Je suis très heureuse de la nomination de M. Latulippe. Finalement, il y a quelqu'un au gouvernement qui reconnaît les dangers associés aux islamistes.

    Les mots 'tolérance' et 'ouverture' ne sont pas reconnus par les religieux de l'Islam. Il est grand temps d'arrêter ce phénomène en cours qui s'appelle 'islamisation'.

    Enfin il y a de l'espoir pour les citoyens.