Le premier ministre en Colombie-Britannique - Il est temps d'être patriote, plaide Harper

Ottawa — Il est temps pour les Canadiens d'exhiber fièrement leur patriotisme devant le monde, a plaidé hier le premier ministre Stephen Harper lors de son passage devant l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

À quelques heures de l'ouverture des Jeux olympiques, M. Harper a consacré l'essentiel de son discours — le premier d'un premier ministre fédéral devant cette assemblée — à vanter les atouts de la Colombie-Britannique et à faire l'éloge du Canada et du nationalisme canadien.

Selon M. Harper, les Canadiens ne devraient pas être «gênés ou embarrassés» d'exprimer leur patriotisme. Le nationalisme est une notion qui a été mal utilisée à différents moments de l'histoire mondiale, a-t-il rappelé, mais «il n'y a rien de mal à célébrer ensemble» le Canada et les exploits divers de ses citoyens.

Pour une foule de raisons, comprenant le travail des Forces canadiennes, M. Harper estime que le pays «mérite vraiment notre fierté et notre patriotisme». Alors, «faisons flotter haut notre drapeau» durant les Jeux, et pas seulement là: durant le G8, le G20 et lors de la visite de la reine aussi, a demandé M. Harper. «Faisons du drapeau le symbole d'un patriotisme humble et paisible ["quiet"]», a dit le premier ministre, certain que le «monde nous pardonnera cette explosion de fierté non caractéristique».