Le Bloc s'oppose aussi aux évictions à Kahnawake

Ottawa — C'est au tour du Bloc québécois de Gilles Duceppe de s'opposer à l'éviction des personnes non mohawks de la réserve de Kahnawake, près de Montréal. Selon le chef bloquiste, la préservation de l'harmonie communautaire est plus importante que la préservation culturelle.

«Expulser les non-Mohawks vivant en couple avec des Mohawks à Kahnawake est peut-être une décision conforme à la Loi sur les Indiens, mais le conseil de bande a avant tout l'obligation morale de préserver l'harmonie dans sa propre communauté et entre les peuples mohawk et québécois, a indiqué M. Duceppe dans un communiqué de presse. Ce devoir devrait primer sur toute autre considération et c'est pourquoi nous demandons au conseil de bande de réviser sa décision, afin de trouver une solution de rechange adaptée et équitable pour tous.»

La pression politique augmente sur le conseil de bande. À Ottawa, le ministre fédéral des Affaires indiennes a avoué être «mal à l'aise» avec la décision, même s'il juge qu'elle est légale. Le chef libéral Michael Ignatieff a été le premier à inviter Kahnawake à revoir sa décision. Seul le Nouveau Parti démocratique n'a pas condamné la réserve.

Le conseil de bande de Kahnawake a envoyé 26 avis d'éviction à des personnes non mohawks, pour la plupart des personnes vivant en couple avec un Mohawk. Si ces 26 personnes refusent de partir, leur identité sera révélée publiquement.