Affrontement idéologique - Ottawa dépêche un sous-ministre à Droits et Démocratie

La controverse à l'organisme Droits et Démocratie prend de l'ampleur. Pendant que le ministère des Affaires étrangères commence une vérification interne, on apprend qu'une entrée par effraction a eu lieu dans les locaux de l'organisme, à Montréal.

Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a demandé à son sous-ministre adjoint, Gérald Cossette, d'éclaircir la situation à Droits et Démocratie. Il mènera une vérification et fera un rapport au ministre. C'est la première indication que le gouvernement Harper se préoccupe de la crise qui secoue l'organisme fédéral depuis le 8 janvier dernier.

Un signe de plus que la soupe est chaude: le président du conseil d'administration de Droits et Démocratie, Aurel Braun, au coeur de la controverse, vient d'envoyer une note aux employés de l'organisme, exigeant qu'ils demandent une permission écrite au conseil d'administration avant de parler avec les médias ou tout autre intervenant extérieur.

Le 12 janvier dernier, les 47 employés de Droits et Démocratie ont signé une lettre pour demander la démission de trois membres du conseil d'administration: le président, Aurel Braun, le vice-président, Jacques Gauthier, ainsi qu'Elliott Tepper. Dans cette lettre, le personnel exprime sa perte de confiance, qui est liée aux agissements des administrateurs.

On leur reproche notamment un harcèlement psychologique contre certains employés et d'avoir exercé une pression injustifiée sur Rémy Beauregard, l'ancien président décédé le 7 janvier.

Mais vendredi soir dernier, les membres restants au con-seil d'administration (il y a quatre postes vacants sur treize) ont décidé de nommer l'avocat torontois Jacques Gauthier comme président par intérim pour remplacer feu Rémy Beauregard. Cette nomination a été vue comme un affront par les employés.

Par ailleurs, la police de Montréal a confirmé qu'une enquête a été ouverte à la suite d'une entrée par effraction survenue entre vendredi et samedi soir dans les locaux de Droits et Démocratie, situés sur le boulevard de Maisonneuve. Deux ordinateurs portables ont été volés. Un des appareils contenait des informations sur les relations avec les médias.

Rappelons que, le 8 janvier dernier, deux membres du conseil d'administration ont démissionné pour protester contre un virage idéologique que certains membres du conseil tenteraient d'imposer à l'organisme. Sept des treize membres du conseil d'administration, près des volontés du gouvernement Harper, souhaitent que Droits et Démocratie ne mène plus certains programmes au Proche-Orient.
6 commentaires
  • Pierre Rousseau - Abonné 28 janvier 2010 07 h 27

    Saveur conservatrice...

    Le message du président du CA ordonnant aux employés « qu'ils demandent une permission écrite au conseil d'administration avant de parler avec les médias ou tout autre intervenant extérieur » me rappelle une note semblable reçue quelques mois après l'élection des Conservateurs lorsque je travaillais au fédéral. Soudainement, on limitait les relations avec les média et le public et le tout devait être filtré par les autorités [politiques] du ministère. Même le message a commencé à être contrôlé et les faits devaient être « adaptés » à des fins politiques.

    Mais D

  • jacques noel - Inscrit 28 janvier 2010 07 h 44

    Pendant ce temps, en Pologne...

    Aucun ministre de Harper n'est venu commémorer le 250e anniversaire de la Conquête de Québec en septembre dernier, mais hier Jason Kenneys était à Auschwitz pour commémorer le 65e anniversaire de la libération du camp par...l'Armée rouge!

    http://www.theglobeandmail.com/blogs/bureau-blog/l

  • Andre Vallee - Inscrit 28 janvier 2010 08 h 49

    Les oeillères

    Le tortueux harper est en train de distribuer des oeillères à ses administrateurs, afin que les droits humains, l'environnement, l'éthique ... soient de sa juridiction directe. Et malheur à qui ne les porte pas.

  • Pierre Castonguay - Inscrit 28 janvier 2010 08 h 54

    Droits et Démocratie risque de souffrir de schizophrénie catatonique

    Le gouvernement Harper est en train de faire adopter des positions rigides, qui vont contraindre cet organisme à un immobilisme prolongé. Stephen Harper continue d'imposer sa vision monarchique (et inféodée à sa personne). Il impose d'abord des ornières à l'organisme, puis peu à peu, va insérer sous le concept démocratique un certain totalitarisme dogmatique dont les grands pans vont s'abattre sur Droits et Démocratie comme les plaques des moissonneuses-batteuses des grandes plaines de l'ouest. Cela va se faire sans honte ni retenu, au su et vu de tous comme la plupart des actions de Stephen Harper. Et il est fort à parier qu'après les gloussements, les frissons d'indignation, les crises de conscience, tout rentre dans le nouvel ordre des choses lorsque l'infrastructure se retrouvera face à l'inéluctable question monétaire : profiter des subsides gouvernementaux ou fermer la bastringue. Pour ceux qui se demandent ce que le mot bastringue signifie, je vous prie de choisir une des définitions suivantes selon votre humeur et votre allégeance politique:

    - Appareil pour préparer le sulfate de soude.

    - Jeu semblable au billard anglais, mais moins compliqué dans lequel on se sert d'une queue et d'une boule qui doit abattre des quilles.

    - Étui dans lequel les prisonniers, surtout les galériens, renferment toute sorte d'instruments, scies et autres.

    - L'établi qui sert aux tonneliers à ajuster les morceaux d'un fond de futaille.

  • Pierre Rousseau - Abonné 28 janvier 2010 13 h 23

    Bastringue

    Voici quelques autres définitions de bastringue qu'on peut aussi choisir, selon le Larousse en ligne:
    bastringue
    nom masculin
    (origine obscure)

    Populaire

    * Bal populaire.
    * Musique, orchestre bruyants.
    * Désordre bruyant, tapage.
    * En Suisse, fête ou manifestation de grande ampleur.
    * Ensemble d'objets qu'on emporte ; attirail.
    * Outillage
    Outil à forer de petits trous.
    * Sylviculture
    Sorte de grand pied à coulisse en bois qui sert à mesurer le diamètre des arbres.

    J'aime bien la troisième...