Des dons électoraux douteux, selon le Bloc

Ottawa — Le Bloc québécois croit que le candidat conservateur déchu et actuel sénateur Claude Carignan aurait pu bénéficier d'un stratagème pour financer sa campagne électorale de 2008 et demande à ce que des vérifications soient faites.

Cet ex-maire de Saint-Eustache a reçu pas moins de 90 000 $ en quelques semaines, dont 17 chèques de 1000 $ provenant d'une seule et même famille d'entrepreneurs, selon les données d'Élections Canada.

Chacun de ces 17 membres de la famille Mathers — très connue dans la région — a ainsi versé 1000 $, soit le maximum permis par la loi électorale, pour les élections que M. Carignan aura finalement perdues.

Celui que Stephen Harper a ensuite nommé sénateur a également touché 1000 $ de Lino Zambito et de deux autres membres de sa famille.

M. Zambito, dont la compagnie Infrabec a obtenu plus de 50 % des contrats de construction de Boisbriand, une municipalité voisine de Saint-Eustache, a fait les manchettes récemment parce qu'il aurait tenté de conclure une entente avec deux conseillers de l'opposition pour éviter des élections municipales à Boisbriand.

Le sénateur conservateur Leo Housakos, pointé du doigt parce que la compagnie pour laquelle il travaillait a reçu un contrat gouvernemental de 1,4 million, a lui aussi contribué à la campagne de financement de M. Carignan.

Pour le Bloc québécois, l'histoire est pour le moins intrigante, et son chef demande si le premier ministre a vérifié ces «faits troublants» avant de nommer M. Carignan sénateur.

«Le premier ministre n'est-il pas inquiet devant ce qui pourrait être un stratagème pour contourner la loi sur le financement des partis politiques?», a lancé Gilles Duceppe.

Mais pour M. Harper, tous ces dons ont été effectués en pleine conformité avec la loi électorale.

«Tous ces dons sont légaux. Ils sont dévoilés de façon publique. Ce sont des dons conformes aux limites strictes établies par la loi», a assuré le chef conservateur.

Claude Carignan s'est présenté aux dernières élections dans la circonscription de Rivière-des-Mille-Îles, mais c'est le bloquiste Luc Desnoyers qui l'a finalement emporté. Au mois d'août dernier, âgé de seulement 44 ans, M. Carignan été nommé à la Chambre haute par M. Harper.

À voir en vidéo