Bob Rae expulsé du Sri Lanka

Ottawa — Ottawa a manifesté son «désarroi» et son «mécontentement» au gouvernement du Sri Lanka après que le député libéral Bob Rae eut été détenu puis expulsé de ce pays, hier, à son arrivée à l'aéroport de Colombo.

Une porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emma Welford, a déclaré qu'il s'agissait là d'un «traitement inacceptable» envers un parlementaire canadien. Elle a aussi affirmé qu'il était absurde de penser que l'ancien premier ministre de l'Ontario pouvait représenter une menace pour la sécurité nationale du pays ou qu'il pouvait appuyer les revendications des Tigres tamouls.

Pour sa part, le député conservateur Deepak Obhrai, secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a confié qu'il devait également se rendre au Sri Lanka cette semaine afin de surveiller la situation dans les camps de réfugiés. Mais sa demande de visa a été rejetée par le haut-commissariat du Sri Lanka à Ottawa.

M. Obhrai s'est fait dire que le gouvernement sri-lankais ne pouvait pas l'accommoder, a-t-il révélé en entrevue.

Contrairement à M. Obhrai, la demande de visa de M. Rae avait été acceptée et le député libéral avait même discuté de son voyage avec des représentants du gouvernement du Sri Lanka.

Selon le commissaire à l'immigration, P.B. Abeykoon, M. Rae a été brièvement détenu à son arrivée au Sri Lanka avant d'être sommé de rentrer au Canada.

À voir en vidéo