Afghanistan - Un autre soldat de Valcartier tué par une bombe artisanale

Kandahar, Afghanistan — Un soldat de la base de Valcartier a été tué par l'explosion d'une bombe artisanale au cours d'une patrouille à pied dans le district de Panjwaii, dans le sud de la province de Kandahar, en Afghanistan, hier.

Il s'agit du soldat Alexandre Péloquin, âgé de 20 ans, du 3e Bataillon du Royal 22e Régiment.

«Pelo, comme le surnommaient ses camarades, était un gars solide, remarquable et très courageux, a déclaré le brigadier général Jonathan Vance, le commandant de la Force opérationnelle à Kandahar. Sa famille et ses amis doivent être fiers de lui. Les Canadiens aussi. Il représentait le Canada au mieux.»

La tragédie est survenue dans le village de Nakhoney, à environ 15 kilomètres au sud-ouest de Kandahar, dans un secteur où les rebelles afghans ont multiplié leurs attaques contre les troupes canadiennes. Aucune autre personne n'a été blessée lors de l'explosion.

Selon les soldats canadiens, ce secteur est une des pointes du «Triangle des talibans», dans lequel les rebelles afghans sont particulièrement actifs. L'endroit serait une des bases logistiques des rebelles attaquant Kandahar.

La mission de l'unité dont faisait partie le soldat Péloquin était de découvrir et de neutraliser des engins explosifs. Elle avait réussi à désamorcer 15 bombes jusqu'à présent, a indiqué le brigadier général Vance. «Le soldat Péloquin fait partie d'une mission bien accomplie, et il avait contribué à ce succès», a-t-il précisé.

Les soldats canadiens effectuent des missions de routine en dehors de leurs bases. Ils déambulent dans des villes et des villages afin de trouver des engins explosifs ou de discuter avec les habitants du secteur dans l'espoir d'établir un lien avec eux.

Le soldat Péloquin est le premier militaire canadien tué en Afghanistan depuis le 23 avril alors que la commandant Michelle Mendes, une officière du renseignement militaire, avait été retrouvée sans vie dans sa chambre de l'aérodrome de Kandahar. «Alexandre était fier d'être un soldat. Il nous manquera», a affirmé le brigadier général Vance.

Cette mort survient alors que le Canada tente de se retirer des missions de combat afin d'avoir un rôle plus supplétif. La mission canadienne doit se terminer en 2011.

Le jeune homme est le 119e militaire tué depuis le début de la mission canadienne en Afghanistan.

À voir en vidéo