Une odeur de scandale à Toronto

Toronto — Le ministre fédéral des Transports, John Baird, est accusé d'avoir nommé des membres supplémentaires au sein de l'Administration portuaire de Toronto afin de protéger sa collègue aux Ressources naturelles, Lisa Raitt, contre des allégations de mauvaise gestion.

Hier, le Nouveau Parti démocratique a demandé à la vérificatrice générale du Canada de se pencher sur des dépenses en voyage et en hébergement de quelque 80 000 $ que Mme Raitt a engagées en deux ans alors qu'elle était chef des opérations de l'organisme portuaire.

La néodémocrate Olivia Chow exige également que la nomination effectuée par M. Baird en décembre dernier de deux membres au conseil d'administration de l'organisme soit étudiée par la vérificatrice générale.

Selon Mme Chow, quatre des neuf membres du conseil d'administration de l'organisme portuaire ont demandé une étude sur les dépenses engagées par Mme Raitt et sur certaines méthodes de gestion.

La députée soutient que M. Baird a choisi de modifier la composition de l'Administration portuaire de Toronto, en y ajoutant deux membres, le jour qui a suivi la prorogation de la Chambre des communes en décembre, plutôt que de vérifier les allégations dont faisait l'objet Mme Raitt.

Lors d'une conférence de presse, Mme Chow a affirmé que John Baird avait changé la composition du conseil d'administration pour que les choses se déroulent à sa manière.

«Plutôt que de maintenir sept membres au sein du conseil d'administration, [M. Baird] a modifié la composition pour qu'il y en ait neuf, et évidemment, il voulait s'assurer de nommer des personnes de son entourage», a-t-elle affirmé.

Des membres du conseil d'administration ont critiqué les méthodes de certains supérieurs de gestion et d'autres membres du conseil. Ils soutiennent que des dépenses ont été engagées sans que le conseil en ait eu connaissance.

À voir en vidéo