En bref - Élections en vue

Halifax — Le gouvernement minoritaire conservateur de la Nouvelle-Écosse a été défait, hier, sur un projet de loi à incidences financières, ce qui ouvre la voie au déclenchement possible d'élections ce printemps.

Le premier ministre, Rodney MacDonald, doit maintenant s'entretenir du sort de son gouvernement avec la lieutenante-gouverneure, mais on ignorait hier à quel moment aurait lieu cette rencontre. Si la lieutenante-gouverneure, Mayann Francis, dissout l'Assemblée législative, des élections générales auraient lieu au début du mois de juin. Le gouvernement a été défait sur un projet de loi qui l'aurait autorisé à sauter un paiement de remboursement de la dette. Les conservateurs détiennent 21 des 52 sièges de l'Assemblée, contre 20 pour le Nouveau Parti démocratique, neuf pour le Parti libéral, et un indépendant; un siège est vacant.

À voir en vidéo