Ottawa: des députés moins expérimentés et moins instruits

Ottawa — La dernière fournée de députés fédéraux est moins instruite, moins expérimentée et a davantage la peau blanche que la précédente, conclut une étude du Forum des politiques publiques.

Selon cette étude, près du quart des députés ont été élus pour la première fois en octobre, et les deux tiers ont moins de cinq ans d'expérience. À peine 3 % des députés comptent plus de 15 ans d'expérience et, dans la plupart des cas, il s'agit de libéraux.

L'étude du Forum a aussi révélé que la diversité ethnique et le nombre de députés d'origine étrangère ont légèrement diminué depuis la dernière campagne, qui a entraîné l'élection d'un plus grand nombre de conservateurs.

Environ les deux tiers des députés sont titulaires d'un diplôme universitaire.

La plupart des députés, soit environ 61 %, proviennent maintenant des milieux d'affaires et non, comme le veut le scénario classique, d'un cabinet d'avocats.

Les gouvernements minoritaires qui se sont succédé depuis 2004 à Ottawa ont contribué à faire entrer beaucoup de nouveaux venus en Chambre, particulièrement chez les conservateurs, maintenant au pouvoir.

Certains pourraient soutenir que cet apport de sang neuf contribue à renouveler les Communes, à faire circuler de nouvelles idées, et que c'est une preuve de l'accès démocratique au pouvoir législatif. Mais cela pourrait aussi comporter des désavantages, estime David Mitchell, le président du Forum.

«Le Parlement actuel compte très peu de politiciens chevronnés, et la plupart de nos députés ont peu d'expérience. Ils sont encore en train de se familiariser avec leur travail», a-t-il commenté.

À voir en vidéo