Pas le temps pour une élection, dit Harper

Edgeley, Sask. — Le premier ministre Stephen Harper a lancé un message aux libéraux fédéraux, qui célèbrent le couronnement de leur nouveau chef: ce n'est pas le temps de précipiter le pays dans une élection générale.

«Nous venons de connaître des élections, a déclaré M. Harper. Nous pensons que plutôt que de faire preuve de partisanerie, les gens doivent chercher des façons de travailler ensemble pour faire progresser nos intérêts communs en cette période de récession.»

Le message du chef conservateur risque toutefois de tomber dans l'oreille d'un sourd au congrès libéral, à Vancouver. Son plaidoyer pour la coopération entre les partis fédéraux est identique à celui qu'il avait fait après la victoire des conservateurs aux dernières élections, quelque temps seulement avant qu'il tente de sabrer leurs finances lors de la mise à jour économique de l'automne dernier.

À voir en vidéo