En bref - Inquiétudes au Bloc

Le laxisme du gouvernement Harper par rapport aux nanotechnologies inquiète le Bloc québécois (BQ), qui a pressé hier Ottawa d'agir pour évaluer ces particules issues de l'infiniment petit avant qu'elles ne se répandent dans la nature.

Devant le Comité permanent de l'environnement, le député du BQ, Bernard Bigras, a déploré le fait que, à l'heure actuelle, les ministères fédéraux «ne [prennent] pas leur responsabilité en évaluant sérieusement ces technologies» qui pourraient être néfaste pour la santé humaine. Il appelle d'ailleurs à la mise en place d'une réglementation autour de ces technologies émergentes. Pour sa part, le gouvernement a indiqué réfléchir en ce moment sur le cas du nanomonde, en collaborant avec d'autres pays et l'OCDE sur cette question.