Ottawa rétablit l'aide aux OBNL en développement économique

Québec — Après avoir suscité une levée de boucliers l'année dernière, le gouvernement fédéral a fait volte-face, hier, en rétablissant le financement aux organismes québécois de développement économique.

Le ministre responsable de l'agence Développement économique Canada (DEC) pour le Québec, Denis Lebel, est ainsi revenu sur une décision annoncée par son prédécesseur, Jean-Pierre Blackburn, qui avait dégénéré en affrontement, le premier ministre Jean Charest sautant lui-même dans la mêlée.

M. Lebel a malgré tout défendu la démarche amorcée par le gouvernement fédéral en novembre 2007, affirmant que cela avait permis de «faire le ménage» et de mieux déterminer quels organismes à but non lucratif (OBNL) doivent bénéficier des subsides d'Ottawa.

«Le ménage a été très important, a-t-il dit lors d'une conférence de presse. Ce qui m'amène aujourd'hui à être capable de prendre la décision, c'est le travail de mon prédécesseur.»

M. Lebel a affirmé qu'Ottawa avait décidé de changer d'orientation quant aux OBNL à cause du ralentissement économique.

«Il y a des éléments nouveaux qui nous sont apportés par le plan d'action économique [fédéral], qui amène à DEC un budget supplémentaire de 200 millions de dollars approximativement pour les deux prochaines années», a-t-il dit.

Après avoir croisé le fer avec M. Blackburn l'an dernier, le ministre québécois du Développement économique, Raymond Bachand, s'est montré satisfait, hier, de la décision d'Ottawa.

«On a parlé à plusieurs organismes dont le financement va être rétabli, a-t-il dit lors d'un point de presse. Ils vont devoir soumettre une demande, mais fondamentalement, [le programme] est remis en place.»

À voir en vidéo