Proche-Orient - Le ministre Cannon a rencontré Livni et Nétanyahou en Israël

Jérusalem — Le ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a mis fin hier à une série de rencontres en Jordanie et en Israël au cours desquelles il s'est entretenu avec plusieurs de ses homologues et leaders du Proche-Orient.

M. Cannon a rencontré, hier à Jérusalem, son homologue israélienne, Tzipi Livni, et le premier ministre pressenti, le chef du Likoud, Benjamin Nétanyahou. Une importante partie des discussions a porté sur leurs préoccupations au regard du conflit au Proche-Orient. Durant ces discussions, Lawrence Cannon a dit avoir notamment encouragé la poursuite des pourparlers de paix avec les Palestiniens, tout en réaffirmant que le Canada continue d'appuyer Israël et son droit à l'autodéfense.

Il a aussi été question d'une série de sujets impliquant les intérêts mutuels du Canada et d'Israël. Les deux pays, qui ont établi des relations diplomatiques le 11 mai 1949 — près d'un an après la fondation de l'État d'Israël — tiennent à souligner la 60e année de relations diplomatiques bilatérales.

Les discussions à Jérusalem surviennent au lendemain de celles que le ministre Cannon a eues avec son homologue jordanien Nasser Judeh, à Amman, ainsi qu'avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. M. Cannon a indiqué à M. Abbas «l'appui sans faille du Canada envers son leadership», tout en l'encourageant à renouveler les efforts de paix avec Israël.

Reconstruction de Gaza

Le voyage de Lawrence Cannon le mènera aujourd'hui à Charm el-Cheikh, en Égypte, où il participera à une conférence sur la reconstruction de Gaza après l'offensive israélienne sur la Bande de Gaza qui a pris fin le 18 janvier dernier.

Quelque 80 pays donateurs se retrouveront alors sur les bords de la mer Rouge, à pour s'attaquer au défi gigantesque qu'est la reconstruction de la bande de Gaza dévastée par trois semaines d'offensive militaire israélienne.

Le Canada a pour sa part promis 300 millions de dollars, en janvier 2007, pour venir en aide aux Palestiniens sur cinq ans. Le gouvernement de Stephen Harper a aussi octroyé une aide financière supplémentaire de 4 millions pour les besoins humanitaires de plus en plus pressants à Gaza.

À voir en vidéo