Le premier ministre en visite à New York - Harper cherche à profiter des retombées de la visite d'Obama

Le premier ministre Stephen Harper a été reçu par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.
Photo: Agence Reuters Le premier ministre Stephen Harper a été reçu par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

New York — Le premier ministre Stephen Harper a fait un saut dans la capitale mondiale de la finance, hier, pour profiter de l'estime suscitée par la visite du président Barack Obama à Ottawa, la semaine dernière, et vanter le Canada à un auditoire américain qui a la réputation de mal connaître son voisin du nord.

Favoriser un minimum de connaissance du Canada est important, a déclaré Kory Teneycke, le directeur des communications de M. Harper, au moment où son patron rencontrait des leaders des milieux d'affaires américains au siège du géant de l'information Thomson Reuters, à Manhattan.

Selon M. Teneycke, cette visite du premier ministre n'est que la première d'une série d'autres incursions à venir, le début de ce qu'il a présenté comme la plus importante opération publicitaire jamais entreprise par un premier ministre du Canada auprès des médias américains. D'après lui, le moment est on ne peut plus opportun pour prendre contact avec le public américain et, plus largement, avec la communauté internationale.

Pour les journalistes canadiens qui le suivaient, cependant, la visite de M. Harper à New York n'a guère permis de récolter de matière à nouvelles, le premier ministre s'efforçant de cibler les médias américains exclusivement.

Il a été interviewé en début de journée par la chaîne Fox News. Il en a profité pour rappeler aux Américains la valeur de la relation entre les économies américaine et canadienne. Il a ajouté qu'au cours de sa rencontre avec M. Obama, jeudi dernier à Ottawa, il a réitéré les dangers du protectionnisme, soulignant que toute tentative pour ranimer les velléités protectionnistes aux États-Unis pourrait aggraver une situation économique déjà difficile.

M. Harper s'est ensuite rendu à l'Organisation des Nations unies pour un bref entretien avec le secrétaire général, Ban Ki-moon. Les deux hommes ont notamment discuté des changements climatiques, de la stabilisation de Haïti, de la situation en Afghanistan et de la sécurité mondiale. Les enlèvements récents de diplomates et de journalistes en divers points chauds du globe ont dominé la rencontre, selon M. Teneycke.

À voir en vidéo