Réactions - Les forêts oubliées

«Il est cruel de dire aux travailleurs et travailleuses forestiers qu'il y a un milliard pour leur industrie, alors que ces fonds sont peuvent servir à tout vent», a déploré le président du syndicat canadien des communications de l'énergie et du papier, David Coles.

Il évalue que les lignes directrices flexibles permettront aux provinces de dépenser le milliard de dollars promis à leur secteur dans des projets tout autres que l'industrie forestière déjà en crise, comme «le tourisme et le développement communautaire.» Pour lui, les travailleurs âgés sont oubliés et les jeunes peineront à «survivre à 2009». «Nous ne pouvons pas croire Stephen Harper, parce qu'il est clair qu'il ne croit pas à l'industrie forestière canadienne.»

À voir en vidéo