Le BQ contre l'invitation royale aux Hells

Ottawa — Le Bloc québécois a suggéré à la Chambre des communes d'appuyer, à deux reprises, une motion pour inviter la reine Élisabeth II à revoir la participation des Hells Angels aux festivités entourant le 50e anniversaire de son couronnement.

La première motion du Bloc, présentée dès le début des travaux de la Chambre par le leader en Chambre Michel Gauthier, n'a pas obtenu le consentement unanime de tous les partis, nécessaire pour que le message du Parlement canadien se rende à Londres. La deuxième, déposée après la période de questions, a subi le même sort. Une cinquantaine de motards de la section londonienne des Hells Angels, menés par leur chef Alan «Snob» Fisher, doivent participer au défilé en l'honneur de la reine qui doit se dérouler mardi prochain. Ils enfourcheront 50 motos représentant chaque année du règne de Sa Majesté.


«On dit que les Hells Angels, ce n'est pas la même chose en Grande-Bretagne. On fera remarquer que c'est un groupe, internationalement, un des plus puissants au niveau du crime organisé. C'est complètement loufoque», a fait valoir Gilles Duceppe, rappelant que, selon la Constitution, Élisabeth II est également la reine du Canada. «Je pense que c'est inacceptable [...] Est-ce qu'on va demander une libération conditionnelle pour Mom Boucher afin de représenter le royaume du Canada? Faut le faire!» s'est exclamé M. Duceppe.


Lors de la période de questions, le Bloc est revenu à la charge en interrogeant le gouvernement pour savoir s'il allait intervenir officiellement pour protester contre cette décision de la reine.


«Nous sommes en train d'étudier ce qui s'est produit pour savoir si les allégations indiquées dans les médias s'avèrent vraies», a répliqué Don Boudria, leader du gouvernement en Chambre, rejetant la faute sur le fait que la motion avait été déposée trop rapidement.


Pourtant, il est plutôt facile de trouver, sur Internet, la confirmation que les Hells participeront au jubilé de la reine. «Buckingham Palace a confirmé ce matin», a noté M. Duceppe, ajoutant que des représentants du Bloc ont également fait des vérifications auprès de l'ambassade britannique, vérifications qui se sont révélées positives.


Prenant les propos de M. Boudria à la lettre, le Bloc a alors déposé de nouveau la même motion dès la fin des questions. Les libéraux s'y sont opposés.


Le texte présenté par le Bloc se lisait comme suit: «Que la Chambre des communes s'étonne de la décision de la reine Élisabeth II d'inviter le groupe de motards criminalisé Hells Angels à participer aux festivités entourant le 50e anniversaire de son règne, et lui demande de réviser cette décision.»


Rappelons que, dans le cadre de son jubilé, Élisabeth II doit faire une visite officielle au Canada, en octobre.